Ain’t No Sunshine !

Bill With­ers, né le 4 juil­let 1938 à Slab Fork (West Vir­ginia), est un auteur-com­pos­i­teur-inter­prète améri­cain qui fut act­if de la fin des années 1960 au milieu des années 1980. C’est un des plus célèbres représen­tants de musique soul et l’un des plus repris.

Bill With­ers perd son père à l’âge de 13 ans. À 17 ans, il s’engage dans l’United States Navy, y passe neuf ans, puis s’installe à Los Ange­les en 1967. Il y tra­vaille le jour dans une usine Ford et joue la nuit dans des jook joints. Quand il fit ses débuts dans le monde de la musique avec Ain’t No Sun­shine il gar­da son tra­vail chez Ford con­va­in­cu que le show-busi­ness était imprévis­i­ble et qu’il n’était qu’un novice com­paré à d’autres artistes noirs tels que The Temp­ta­tions ou Sam­my Davis Jr..

Bill With­ers enreg­is­tra 9 albums entre 1971 et 1985. Son pre­mier suc­cès fut avec le label Sus­sex Records en 1971 avec son hit Ain’t No Sun­shine, sur l’album Just As I Am. Son sec­ond album Still Bill fut égale­ment un suc­cès com­mer­cial. Il con­tient le hit sin­gle Lean on Me. Son album live Bill With­ers, Live at Carnegie Hall, encen­sé par les cri­tiques, date de 1972. On peut citer par­mi ses titres les plus pop­u­laires Use Me, Love­ly Day, Just the Two of Us, qu’il inter­pré­ta avec le sax­o­phon­iste de jazz Grover Wash­ing­ton Jr..

Le 9 juin 2005, With­ers fut intro­duit dans le Song­writ­ers Hall of Fame avec David Porter, Isaac Hayes, Steve Crop­per, Robert B. Sher­man, Richard M. Sher­man et John Foger­ty.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

0 réflexion sur « Ain’t No Sunshine ! »

  1. Ain’t No Sun­shine, Bill With­ers, Just As I Am (1971)

    Ain’t no sun­shine when she’s gone.
    It’s not warm when she’s away.
    Ain’t no sun­shine when she’s gone
    And she’s always gone too long any­time she goes away.

    Won­der this time where she’s gone,
    Won­der if she’s gone to stay
    Ain’t no sun­shine when she’s gone
    And this house just ain’t no home any­time she goes away.

    And I know, I know, I know, I know, I know,
    I know, I know, I know, I know, I know, I know, I know,
    I know, I know, I know, I know, I know, I know,
    I know, I know, I know, I know, I know, I know, I know, I know

    Hey, I ought to leave the young thing alone,
    But ain’t no sun­shine when she’s gone, only dark­ness every­day.
    Ain’t no sun­shine when she’s gone,
    And this house just ain’t no home any­time she goes away.

    Any­time she goes away.
    Any­time she goes away.
    Any­time she goes away.
    Any­time she goes away.

    (Tra­duc­tion)

    Pas De Soleil

    Il n’y a pas de soleil quand elle n’est pas là
    Il n’y a plus de chaleur lorsqu’elle s’en va
    Il n’y a pas de soleil quand elle n’est pas là.
    Et elle part tou­jours pour trop longtemps
    Chaque fois qu’elle s’en va.

    Je me demande où elle est en ce moment
    Je me demande si elle est par­tie pour de bon
    Il n’y a pas de soleil quand elle n’est pas là
    Et cette mai­son me devient étrangère
    Chaque fois qu’elle s’en va.

    Je sais (27x)

    Hé, je devrais l’oublier mais
    Il n’y a pas de soleil quand elle n’est pas là
    Il n’y a pas de soleil quand elle n’est pas là
    Mon exis­tence devient som­bre au quo­ti­di­en
    Il n’y a pas de soleil quand elle n’est pas là
    Et cette mai­son me devient étrangère
    Chaque fois qu’elle s’en va
    Chaque fois qu’elle s’en va
    Chaque fois qu’elle s’en va…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.