Au Bar d’Audiard (8)

Au Bar d'Audiard

Il n’aura échap­pé à per­son­ne que lorsque le coléop­tère n’est pas au Bal­to, il traine sou­vent au bar d’Audiard… Même trahi par une démarche quelque peu titubante, il sait que, quelle que soit la couleur du zinc et du breuvage, les ren­con­tres y sont tou­jours enrichissantes… et pleines d’imprévu !

Quant à la règle du jeu à tenir en pareille occa­sion, il suf­fit de se reporter au press­book des fes­tiv­ités passées…

Place Michel Audiard, Paris
Place Michel Audi­ard, Paris

- On devrait inter­dire aux imbé­ciles de par­ler la bouche pleine.


L’histoire : Pour s’être mon­tré sec­ourable, un brave marc­hand de jour­naux se voit impliqué dans une affaire crim­inelle…

Pas­cal vend des jour­naux à la criée. Un jour, il sauve de la noy­ade Didi­er, qui vient de se jeter dans la Seine. Peu à peu, Pas­cal se lie d’amitié avec le dés­espéré qui sem­ble seul, per­du et sans argent. Didi­er n’en finit pas de s’épancher. Il par­le sans cesse de sa femme, Cather­ine, qui veut le faire intern­er. Ému, Pas­cal en vient à lui pro­pos­er son aide et comme Didi­er n’ose pas ren­tr­er chez lui, c’est Pas­cal qui se rend à son pavil­lon. Cather­ine appelle aus­sitôt la police. Pas­cal, qui n’a pas le temps de s’enfuir, est arrêté par les policiers, qui décou­vrent le cadavre d’un homme dans une pièce con­tiguë. Les soupçons se tour­nent naturelle­ment vers lui. Mais le com­mis­saire, qui ne croit pas en sa cul­pa­bil­ité, le remet en lib­erté pro­vi­soire.


Pressbook des festivités passées…
  1. Au Bar d’Audiard (1)
  2. Au Bar d’Audiard (2)
  3. Au Bar d’Audiard (3)
  4. Au Bar d’Audiard (4)
  5. Au Bar d’Audiard (5)
  6. Au Bar d’Audiard (6)
  7. Au Bar d’Audiard (7)

Illus­tra­tion : Stat­ue de Corinne Beoust. Place Michel Audi­ard, Paris 14ème (nov 2002). Pho­to de Serged


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

2 réflexions sur « Au Bar d’Audiard (8) »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.