Bleu Blanc Rouge !

Bleu blanc rouge - Raggasonic

Tes yeux sont bleus ta peau est blanche tes lèvres sont rouges,
Qu’est-ce que je vois au loin­tain,
C’est un dra­peau qui bouge,
Peux-tu me dire ce qui se passe ?
Qui représente une men­ace ?
Est-ce toi qui ne veut pas per­dre ta place ?

Bleu Blanc Rouge, Raggasonic

Ton Roi est blanc ton cos­tume bleu et tu vois rouge,
Quand tu me crois­es, tu n’as qu’un souhait c’est que je bouge,
Peux-tu me dire ce qui se passe, qui représente une men­ace,
Est-ce toi qui ne veut pas per­dre la face ?

On dit tout haut ce que les jeunes des ghet­tos pensent tout bas,
Les fachos élim­i­nent les Rebeus et les Renois.
C’est vrai, cer­tains me diront que c’est une banal­ité,
Mais en atten­dant beau­coup de nos frères se font tuer.
Tes yeux sont bleus, ta peau est blanche, tes lèvres sont rouges,
Si je vois un facho devant moi, obligé faut qu’il bouge
Je me sers de mon micro comme je me servi­rais d’un uzi
Pour élim­in­er le FN, Le Pen et tous les fachos à Paris.

Ta fleur de Lys se fane,
Du cannabis, je fume,
Ton emblème est sous les blâmes,
Car l’enjeu en est la thune,
Ton sys­tème je con­damne à s’enliser dans la brume
Pour­rir dans la vase de l’étang et à en embrass­er l’écume
Des fois je suis armé et je me défends aus­si avec une plume
Ce que j’écris sur le cahi­er,
Je le dis, je le vis et je l’assume
RAGGASONIC ani­me les dans­es comme le veut la cou­tume

On dit tout haut ce que les jeunes des ghet­tos pensent tout bas
Les fachos élim­i­nent les Rebeus et les Renois
C’est vrai, cer­tains me diront que c’est une banal­ité
Mais en atten­dant beau­coup de nos frères se font tuer
Il y a trop de fachos, trop de col­la­bos
J’appelle tous les Rebeus et les Négros
Faut que l’unité soit ancrée dans notre peau
Big Red et Dad­dy Mory revi­en­nent à l’assaut
On pêcho le micro comme des RAGGAMUFFIN sol­dats
On ne fait pas de cadeaux.
Bleu blanc rouge ne sont pas les couleur de mon dra­peau.

Pri­mo toi tu manges, pas lui c’est dégueu­lasse.
Secun­do, il y a des clochards devant le Palace.
Ter­tio, tu as la mon­naie tout s’efface.
Qua­tro, de mépris et trop de classe
Cinquo, je suis métis et ce busi­ness me lasse
Trop tard, j’ai choisi mon camp, mon rang et ma race.
Nous sommes tous égaux mais la lib­erté s’efface
Tous au même niveau dans le con­flit des races.

Extraits : Bleu Blanc Rouge, Rag­ga­son­ic (Big Red /​Dad­dy Mory), 1995, Source — EMI Music Pub­lish­ing.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.