J’me kiffe grave, tellement chuis mieux que tous ces nazes !

Si t’es pas riche, t’es pas mon copain et je t’emmerde, comme dit MC Jean Gab’1…

Con­tin­uer la lec­ture de « J’me kiffe grave, telle­ment chuis mieux que tous ces nazes ! »

C’est moi l’empereur Nabot Léon ! Et je fais pas dans la chanson…

Je claque le fric de la République et je t’arnaque, c’est ça ma mar­que…

Con­tin­uer la lec­ture de « C’est moi l’empereur Nabot Léon ! Et je fais pas dans la chan­son… »

Je m’aime, moi-même et en personne !

J’me kiffe telle­ment chuis un mod­èle de bogos­sité…

Con­tin­uer la lec­ture de « Je m’aime, moi-même et en per­son­ne ! »

Semaine de campagne, le week-end au Balto… (5)

Mer­cre­di matin au Bal­to… J’arrive, ça s’engraine déjà dur, de savoir qui des deux poulich­es ou du poulain arrivera en tête sur le champ de course. Je com­mande une grille de PMU, un expres­so et m’accoude au comp­toir. Et là, entre trois rouges, une pres­sion et des gens sans impor­tance… On dis­cute cam­pagne !

Con­tin­uer la lec­ture de « Semaine de cam­pagne, le week-end au Bal­to… (5) »

Au Bar d’Audiard (9)

Pour accom­pa­g­n­er cette semaine le slo­gan de bien­v­enue sur les Fab­u­la­tions de Lafontanelle, je vous pro­pose, comme depuis le début de la série Au Bar d’Audiard, de stim­uler votre mémoire ciné­matographique en vous livrant une cita­tion…

Con­tin­uer la lec­ture de « Au Bar d’Audiard (9) »

Au Bar d’Audiard (8)

Il n’aura échap­pé à per­son­ne que lorsque le coléop­tère n’est pas au Bal­to, il traine sou­vent au bar d’Audiard… Même trahi par une démarche quelque peu titubante, il sait que, quelle que soit la couleur du zinc et du breuvage, les ren­con­tres y sont tou­jours enrichissantes… et pleines d’imprévu !

Con­tin­uer la lec­ture de « Au Bar d’Audiard (8) »