Samba à Interlagos…

21 octo­bre 2007, le cal­en­dri­er de la F1 affiche à cette date la finale du cham­pi­onnat au Brésil. L’autodrome Jose Car­los Pace que nous appelons surtout le cir­cuit d’Interlagos arbi­tr­era l’ultime match pour le trophée de l’année. Qui sera cham­pi­on du monde des pilotes 2007 ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Sam­ba à Interlagos… »

Alerte médico-sportive…

Il sem­blerait qu’un syn­drome de type grippe avi­aire men­ace le sport col­lec­tif français. En effet, de nom­breux cas ont été sig­nalés. Les pre­miers résul­tats d’analyses sont même forts inquié­tants pour ce qui con­cerne l’équipe nationale de basket.

Con­tin­uer la lec­ture de « Alerte médico-sportive… »

Lyon, roi de France et bouffon d’Espagne…

On va encore me tax­er de gros vilain, certes, mais c’est un peu le sen­ti­ment que j’avais hier soir en regar­dant la télé de mon œil droit (l’œil gauche étant occupé à des activ­ités bien plus con­struc­tives). Même avec moins de 2/10 et une bonne cor­rec­tion, le résul­tat est sans appel : 3–0. Ça calme !

Con­tin­uer la lec­ture de « Lyon, roi de France et bouf­fon d’Espagne… »

Je vais vous faire aimer le vélo moi !

Suite à un été mar­qué par un Tour de France rocam­bo­lesque (une fois de plus) et un Christophe More­au “grand per­dant du jour” tout les jours, j’ai décidé de nous réc­on­cili­er avec la bicyclette.

Con­tin­uer la lec­ture de « Je vais vous faire aimer le vélo moi ! »

Le Suisse reprendrait bien du crabe…

À moins d’une semaine du début de Roland Gar­ros, les cartes se sont un peu redis­tribuées sur la planète Terre battue du ten­nis mondial.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Suisse reprendrait bien du crabe… »

M1V en N1, la balle à la main…

Il était une fois dans l’ouest… de l’agglomération, entre ville et cam­pagne, une bande de bon­shommes rouges qui, accep­tant telle une mis­sion impos­si­ble, de faire briller leur ville au fir­ma­ment de la balle à main, s’en allèrent défi­er des canaris… Ça com­mence comme un con­te de fées…

Con­tin­uer la lec­ture de « M1V en N1, la balle à la main… »