Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (18) : Le tour de chœur

Jean Tex­i­er, plus con­nu sous le nom de Jehan de Beauce, n’est pas seule­ment l’auteur de la flèche du Clocher Neuf et du pavil­lon Renais­sance de l’horloge au pied de celui-ci. Entretemps, c’est-à-dire exacte­ment entre 1513 et 1520, les chanoines lui ont demandé de tra­vailler à la clô­ture du chœur. Offi­cielle­ment, ils désir­aient plus de soli­tude et de recueille­ment pour leurs offices.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (18) : Le tour de chœur »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (17) : Donateurs

Une cathé­drale, c’est au moins autant un prob­lème mys­tique qu’un prob­lème économique. Certes la Foi soulève des mon­tagnes mais, sans de généreux dona­teurs, elle n’aurait pas empilé les pier­res de Berchères !

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (17) : Donateurs »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (16) : Drôles de pèlerins

Si le pèleri­nage de la Pen­tecôte est sacré, celui de Saint-Jacques de Com­postelle l’est beau­coup moins. Allez savoir pourquoi, mais les autorités religieuses en font bien moins cas que le rassem­ble­ment des traditionalistes.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (16) : Drôles de pèlerins »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (15) : Jehan de Beauce arrête le temps

Jean Tex­i­er, dit Jehan de Beauce, ne conçut pas seule­ment cette pièce mon­tée pâtis­sière qu’on appelle le clocher neuf. Cette flèche de pierre den­telée a rem­placée les précé­dentes, de char­p­ente et de plomb, dont la dernière avait été vic­time de la foudre et d’un incendie, le 26 juil­let 1506.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (15) : Jehan de Beauce arrête le temps »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (14) : Le sourire de la reine de Saba

Nous avons déjà par­lé de la reine de Saba dans la nou­velle “Black in black”. Cette reine légendaire n’a pas qu’une autre représen­ta­tion stat­u­aire sur le por­tail Nord. Elle trône aus­si, que dis-je, elle illu­mine la Por­tail Royal.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (14) : Le sourire de la reine de Saba »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (13) : La pierre de Berchères

Obélix lui-même aurait sans doute été le plus heureux des tailleurs de pierre sur le chantier de la cathé­drale. Con­traire­ment aux arti­sans égyp­tiens qui devaient faire venir leurs pier­res via le Nil de fort loin, de cen­taines de kilo­mètres avant d’arriver dans la Val­lée des Rois ou sur le plateau de Gizeh, le majestueux édi­fice con­sacré à Marie a été con­stru­it avec de la pierre locale.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (13) : La pierre de Berchères »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (12) : Tu parles Charles, tu l’as dit Péguy…

L’écrivain Charles Péguy est étroite­ment asso­cié à Notre-Dame de Chartres. Une plaque sur un pili­er rap­pelle ses deux pèleri­nages à Chartres dont il est spir­ituelle­ment le par­rain en ce qui con­cerne les étudiants.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (12) : Tu par­les Charles, tu l’as dit Péguy… »