Pour être heureux ? Il suffit de…

Tu le sens le son, là, tu le sens le vent… Cette brise légère comme un air de print­emps. Pour être heureux, il suf­fit de…

Con­tin­uer la lec­ture de « Pour être heureux ? Il suf­fit de… »

Radio Coléoptère représente… (2) LMFAO : I’m sexy and I know it !

Dans un an et qua­tre jours, ter­miné ! Apoc­a­lypse, Holo­causte et tout le Trem­ble­ment ! Le Juge­ment Dernier ! Alors autant se met­tre dans l’ambiance (kif­fer sa race, comme on dit dans le tiéquar) en le recon­nais­sant : I’m sexy and I know it…

Con­tin­uer la lec­ture de « Radio Coléop­tère représente… (2) LMFAO : I’m sexy and I know it ! »

Radio coléoptère représente… (1) Rockin’ Squat : ce n’est que le début !

Cela fai­sait un moment qu’on n’avait pas poussé les Watts chez le coléop­tère et pour­tant, le bon son fuse dans sa tanière ! Ain­si donc, en prélude aux mis­siles dis­posés sur la rampe de lance­ment, en vue de la prochaine élec­tion, ci-après un petit aperçu de quelques-uns des thèmes qui lui sont chers et qu’un magi­cien du hip-hop a su met­tre en musique. Sou­venez-vous, ce n’est que le début…

Con­tin­uer la lec­ture de « Radio coléop­tère représente… (1) Rockin’ Squat : ce n’est que le début ! »

Cinq ans en vers et contre tout, en musique surtout…

Mine de rien, le temps passe et aujourd’hui, cela fait exacte­ment cinq ans que le pre­mier bil­let a été pub­lié sur ce blog. Un espace mi-per­son­nel, mi-pub­lic, créé avant tout pour m’amuser et amuser la galerie, taquin­er la muse et me méfi­er qu’un rien ne m’abuse, chas­s­er l’hypocrisie et côtoy­er le poli­tique, écrire au naturel et faire mes class­es…

Con­tin­uer la lec­ture de « Cinq ans en vers et con­tre tout, en musique surtout… »

Prenons l’escalier pour le paradis…

Une petite pause rock’n’roll qui s’impose, entre les impôts et la retraite, laque­lle se ter­min­era peut-être sur led­it escalier…

Con­tin­uer la lec­ture de « Prenons l’escalier pour le par­adis… »

Raide fauché, mais de la suite dans les idées…

Chez le coléop­tère, c’est pas parce qu’on a pas de blé qu’on a pas de la suite dans les idées…

Con­tin­uer la lec­ture de « Raide fauché, mais de la suite dans les idées… »