Cyber@action (200) : Le pétrole transparent ?

Ini­tiée en juin 2002 et appuyée aujourd’hui par plus de 300 organ­i­sa­tions non gou­verne­men­tales, la cam­pagne “Pub­liez ce que vous payez” a pour prin­ci­pal objec­tif d’aboutir à ce que les com­pag­nies extrac­tives (pét­role, gaz et ressources minières) pub­lient, de façon sys­té­ma­tique et trans­par­ente, le mon­tant des tax­es et rede­vances de toute nature qu’elles versent aux États des pays dans lesquels elles sont présentes.

Justice

Cyber@ction (200) : Sol­i­dar­ité avec les mil­i­tants con­go­lais de “Pub­liez ce que vous payez”.

Depuis le mois d’avril 2006, Brice Mack­os­so et Chris­t­ian Moun­zeo, coor­di­na­teurs de la coali­tion con­go­laise “Pub­liez Ce Que Vous Payez”, sont pour­suiv­is par la jus­tice de Pointe-Noire pour des faits qui s’avèrent de toute évi­dence sans fonde­ments.

Voici un mes­sage que nous vous pro­posons d’envoyer en signe de sol­i­dar­ité avec ces deux mil­i­tants pour­suiv­is par la jus­tice en rai­son de leur engage­ment pour la trans­parence des revenus pétroliers.

Michel Roy, Sec­ours Catholique, coor­di­na­teur de la plate­forme française PCQVP ; Alain Uguen, Cyber@cteurs.

Si vous souhaitez dis­pos­er de plus d’informations, voici les liens vers les dif­férents com­mu­niqués de presse de la Coali­tion Inter­na­tionale PCQVP sur cette affaire :

COMMENT AGIR ? C’EST FACILE ! À VOUS DE SUIVRE LESÉTAPES SUIVANTES :

  • Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous ;
  • Ouvrez un nou­veau mes­sage et collez le texte ;
  • Signez le : prénom, nom, adresse, ville ;
  • Rajouter l’objet de votre choix : relaxe de Brice et Chris­t­ian (exem­ple) ;
  • Adressez votre mes­sage aux adress­es suiv­antes : ambalioben@yahoo.fr ; cyberacteurs@wanadoo.fr ;
  • Véri­fiez que les deux adress­es appa­rais­sent bien.
  • Envoyez le mes­sage.

Cette cyber@ction est aus­si signable en ligne : Cyber­ac­teurs.

Pour la Bel­gique l’adresse de l’ambassade du Con­go est brazza.ambacongo@belgacom.net.

Par cette action, vous fer­ez con­naître votre opin­ion au Prési­dent Sas­sou Ngues­so par le biais de son webmestre et à Cyber@cteurs pour leur per­me­t­tre d’évaluer l’impact de cette action et en informer leurs parte­naires.

  • Prénom, Nom
  • Pro­fes­sion
  • Adresse
  • Local­ité
  • Pays

Mon­sieur le Prési­dent,

Depuis le mois d’avril 2006, Brice Mack­os­so et Chris­t­ian Moun­zeo, coor­di­na­teurs de la coali­tion con­go­laise “Pub­liez Ce Que Vous Payez”, sont pour­suiv­is par la jus­tice de Pointe-Noire pour des faits qui s’avèrent de toute évi­dence sans fonde­ments. Il appa­raît claire­ment que cette action en jus­tice est liée à leur engage­ment pour la trans­parence en vue d’une meilleure ges­tion des revenus pétroliers au Con­go.

Nous sommes scan­dal­isés, alors que les recettes pétrolières ont au moins dou­blé en deux ans, que 70% de la pop­u­la­tion vive tou­jours sous le seuil de pau­vreté. Empris­on­nés pen­dant trois semaines en avril dernier, ils sont vic­times d’un procès émail­lé de nom­breuses et fla­grantes irrégu­lar­ités de procé­dure : perqui­si­tions illé­gales sans scel­lés ni procès ver­bal, déten­tion arbi­traire sans mise en exa­m­en pen­dant 5 jours en avril, dél­its réin­tro­duits en cours de procès par la Cour d’Appel saisie hors délais, restric­tion illé­gale de leur lib­erté de cir­cu­la­tion, action d’un pro­cureur pour­tant offi­cielle­ment sus­pendu, sans compter les innom­brables vio­la­tions au droit de la défense, etc.

Si leur con­damna­tion était pronon­cée, la par­tic­i­pa­tion du Con­go à l’ITIE (Ini­tia­tive de Trans­parence des Indus­tries Extrac­tives) serait remise en cause. Cela ne serait pas non plus sans con­séquence sur la par­tic­i­pa­tion de votre pays à d’autres proces­sus inter­na­tionaux, comme le pro­gramme de réduc­tion de la dette (PPTE). L’image de votre pays dans la com­mu­nauté inter­na­tionale s’en trou­verait pour longtemps dégradée.

Alors que leur com­bat n’a d’autre but que de per­me­t­tre à la pop­u­la­tion con­go­laise de pou­voir se dévelop­per réelle­ment grâce à la manne pétrolière et que leur démarche n’est absol­u­ment pas politi­ci­enne, je vous prie de bien vouloir faire cess­er l’acharnement dont ils sont l’objet et de les associ­er au proces­sus de réformes qui per­me­t­tront au Con­go de lut­ter effi­cace­ment con­tre la pau­vreté.

Vous remer­ciant par avance, je vous prie de croire, Mon­sieur le Prési­dent, à l’expression de ma haute con­sid­éra­tion.

Pour les min­istères, des fax et télé­phones :
 — Min­istre de la Jus­tice : M. Gabriel ENTCHA-EBIA, Garde des Sceaux, Min­istère de la Jus­tice et des Droits Humains, BP 2497 Braz­zav­ille, Tél. : (+242) 814 167. Fax : (+242) 814 167.
 — Min­istre des Affaires Étrangères : M. Rodolphe ADADA, Min­istre des Affaires Étrangères, de la Coopéra­tion et de la Fran­coph­o­nie, BP 2070 Braz­zav­ille, Tél. : (+242) 814 160/​61/​62, Fax : (+242) 814 161/​62.
 — Mis­sion du Con­go auprès des Nations Unies : M. Roger Julien Men­ga, Mis­sion Per­ma­nente de la République du Con­go auprès de l’Office des Nations Unies, 11 Rue des Pâquis, 1201 Genève, Suisse. Tél. : + 41.22.731.88.21. Fax : + 41.22.731.88.17. Cour­riel : mission.congo-brazza@deckpoint.ch.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

1 réflexion sur « Cyber@action (200) : Le pétrole transparent ? »