Découvrez le Moyen-Âge à une heure de Paris…

La cathédrale de Chartres le soir (Eure-et-Loir)

Beauceron, bour­geois, big­ot, que de préjugés à l’énoncé de ces trois mots… Parisien, tête de chien, tête de veau, c’est bien con­nu et ce n’est peut-être pas faux !

Pour ceux qui n’étaient pas au courant et pour celles qui arrivent en courant, ici c’est le coléop­tère, avec sa radio qui prend l’air, le capri­corne des maisons qui squat­te ton salon…

On me reproche sou­vent mon côté casanier et mon sale car­ac­tère, c’est la face B de mon avatar con­nec­té et ouvert ; “la tête plongé dans les doc­u­ments”, par­fois je prends “deux min­utes de diver­tisse­ment”… Cette cita­tion comme un clin d’œil en direct d’Ézy, des Fab­u­la­tions de Lafontanelle à des voisins de Mantes-la-Jolie, car comme les Express D, quand j’entre dans la place, c’est pour défourailler, comme dit l’autre tu m’aimes ou tu te cass­es, je n’en ai rien à brailler !

Cela fera bien­tôt qua­tre ans que j’écris au fil du temps, des fab­u­la­tions de saisons, sans pres­sion, sans raisons, juste à met­tre la pas­sion suff­isante pour laiss­er une empreinte, dire en demi-teintes ce qui ne va pas quand comme moi tu viens d’en-bas. Et c’est peu dire que dans le deux-huit on n’aime pas ce genre de fuites… On est ici entre soi et ailleurs, con­nais pas ! Des gens du monde entier vien­nent à Chartres mais le char­train, lui, ne bouge pas, car “terre ne ment pas”… Et ce n’est cer­taine­ment pas demain qu’un urbain vien­dra y dicter sa loi ; que voulez-vous, c’est comme ça !

Ô Chartres, ô Cathédrale !

Chartres, c’est le Moyen-Âge à une heure de Paris, mais faut pas croire que c’est mieux à Ézy, chaque région a son lot de cons et j’en vois pass­er des bons, de ma fenêtre en Nor­mandie, des cons de con­cours, des hors caté­gories, et par­mi ces abrutis, dis­ons que 53% ont voté Sarkozy… Lui, pas de doute, c’est leur chef, tant qu’ils ont de la maille sinon, le juge­ment suprême tombe comme une sanc­tion, casse-toi pau­vre con ! Le Nabot n’aime pas les pro­los et encore moins les veaux… Et si tu lui ser­res la pogne et que tu t’essuies la main, atten­tion fais pas le malin, toi, des cons, même en Savoie on en voit, et quand en cortège offi­ciel ils se dépla­cent, là on se dit, à Cham­béry le King est dans la place, poussez-vous pour le Nabot, c’est bien­tôt l’heure du show !

Mais il a beau mon­ter sur l’estrade, jouer du coude et des talon­nettes, nous faire des cla­que­ttes et comme un paon, faire la parade, il paraît que même la Bruni n’en a plus envie, peut-être le trou­ve-t-elle trop soupe au lait, un peu comme, mais moins que Ben­jamin Bio­lay…

Allez, fini pour aujourd’hui, des cons, place à la chan­son, parce que, y’a quelqu’un qui m’a dit, on est same­di. Allez Léon, envoie la sauce, et mon­tre-leur qui est le boss…


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

4 réflexions sur « Découvrez le Moyen-Âge à une heure de Paris… »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.