El Original Lafontanelle !

Underground Connection

« El Orig­i­nal » Roc­ca est Colom­bi­en, exilé en France alors qu’il n’a que six ans. Issu d’une famille de musi­ciens, Roc­ca joue des per­cus­sions dès son plus jeune âge. Il com­mence à écrire en 1990, sur des rythmes sal­sa, influ­encé par sa cul­ture et par tout ce qui l’entoure.

El Original - Rocca
El Orig­i­nal — Roc­ca

Il intè­gre ensuite le col­lec­tif La Cli­qua et s’impose en tant qu’artiste solo. Mais aus­si en duo avec Dad­dy Lord C, pour for­mer La Squadra. C’est d’ailleurs sous ce nom que les deux las­cars sig­nent la bande-orig­i­nale du film La Haine de Math­ieu Kasso­vitz en 1995.

La Haine, et puis ?

La même année, La Cli­qua sort son pre­mier album Conçu Pour Dur­er. Roc­ca œuvre avant tout dans le hip-hop under­ground, rejoignant quelques groupes comme Fac­teur X ou Franche Con­nex­ion, mais sans grande con­vic­tion. Il sort enfin son pre­mier album solo Entre Deux Mon­des en 1997. Ce pre­mier disque est enreg­istré et mixé à Paris par Soudan, alias The Green Beret, ingénieur des célèbres stu­dios D&D à New York.

Cette pre­mière livrai­son con­tient Le Hip Hop Mon Roy­aume et Les Jeunes De l’Univers, deux gros tubes. Roc­ca revient avec La Cli­qua pour leur deux­ième opus éponyme, en 1999. Puis, deux ans plus tard, Roc­ca sor­ti­ra Ele­va­cion, suivi en 2003 d’Amour Suprême.

Source : Biogra­phie de Roc­ca, Rap2France.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

1 réflexion sur « El Original Lafontanelle ! »

  1. C’est le retour de l’original mami­ta
    L’homme aux mille flows, celui que tout le monde imi­ta
    On a voulu m’enterrer vivant, je reviens comme un Inca
    Un boomerang, une légende
    A moi tout seul je forme un gang
    Demande à tes gars com­bi­en d’MC savent rap­per en 2 langues
    J’ai un CV der­rière moi
    Long comme un ana­con­da
    Ceux qui par­laient der­rière moi
    Pren­nent des coups comme une con­ga
    Ici rares sont les bons gars
    Je reprends le débat, je vis pour le com­bat
    Mais je ne suis pas con au point de mourir pour une couleur de ban­dana
    Rap­pelle-toi je viens de la CLIQUA, de sa force spé­ciale
    La SQUADRA, t’écoutais que ça tu cri­ais avec moi
    “Comme une sar­ba­cane”
    En 93, l’underground venait du bout de la ligne 13
    Ça foutait un malaise
    Ceux qu’avaient pas de flow, fal­lait qu’ils se taisent.
    (…) Je referme la par­en­thèse
    Reste con­nec­té, laisse tout couler papi­to t’es choqué, t’es stop­pé net
    Dans mon élan per­son­ne peut m’arrêter
    On essaie de me com­par­er sans cesse
    De trou­ver mes faib­less­es
    Si je pompe un tel ou m’inspire d’un autre
    Pour réduire mes prouess­es
    Mais je reviens plus FAT qu’avant
    Je suis comme le rhum chico
    Plus je prends de l’âge, plus je suis fort et tenace chico
    Même quand je ne fais rien et que je ne suis pas la, tu par­les de moi encore ?
    Si tu ne m’aimes pas quand je vis, ne pleure pas le jour de ma mort …

    Col­orn­biano
    Cam­bio de lengua y te gano
    Mato rap­er­os de aqui como moscos en ver­a­no
    Vet­er­a­no mi her­mano
    Cojo el micro de una mano
    Con la otra de doy palo esta mamana tem­pra­no
    Tchao Inch Allah
    Vaya con Dios, ojala
    No se meta con migo ni con mi jala-jala
    Mala, mala suerte yo te meto bala, bala
    Si no baila, paila
    No sirve pa nada pana
    Roc­ca me llamo
    Del Bronx ai llano ya no
    Ven­ga con cuen­tos, esta­mos Echen­do fuego
    Llame bomberos, pis­toleros y rum­beros que hay
    Can­dela por una fea, no for­mo pelea
    Me estan velando y la malas lenguas se estan soltan­do
    Regan­do chismes en vano, me yen y salen tem­b­lan­do
    Amo a mi gente
    Soy cor­dial respon­do pre­sente
    Y donde vaya es
    Un orgul­lo que los rep­re­sente …
    He vis­to cosas tan raras
    Parceros cam­biar de caras
    El exi­to y la pla­ta
    Atraen celos y ratas
    Voy solo por el mun­do
    Y ya no me podran quitar
    La guape­ria que ten­go mar­na de ser Orig­i­nal …

    Un vrai spé­cial­iste haut d’1m 70
    Plus de 70 kilos de sal­sa en piste
    Toutes les miss se réjouis­sent
    Je te fais tourn­er la tête comme un disque,
    Tu prends des risques
    Si tu m’écoutes trop lis la notice
    Ça fascine tout le monde fils à papa, ban­dit,
    Branché dandy du same­di
    C’est de la folie tout ce qui est lati­no plait aujourd’hui
    T’es dans le coup dis ?
    Tu bois du rhum cubano et puis
    Tu veux déjà chang­er ton nom pour faire genre
    “Je suis du pays”
    Ça te rend dingue, t’es accro,
    Tu te deman­des ce qui t’as pris
    Si tu kiffes c’est nor­mal, n’oublie pas que ça vient de Colom­bie
    Pura Mer­can­cia Fina, je t’envoie toute la vibe lati­na
    Assessi­na, Je fais péter tous les quartiers, Las Esquinas