Et je coupe le son !

Philippe Katerine - Je coupe le son

J’a-dooooooooooOOOooore ! Et je coupe le son !

Louxor, j’adore (paroles)

J’adore
Regarder danser les gens
Ah, j’y retourne sou­vent
Au bar du Loux­or,
Regarder danser les gens
J’adore, j’adore, j’adore, j’adore, j’adore…
Les insti­tutri­ces, puéricul­tri­ces, admin­is­tra­tri­ces, dessi­na­tri­ces, les boulangers, les camion­neurs, les policiers, les agricul­teurs, les ménagères, les infir­mières, les con­seil­lères en ori­en­ta­tion, les chirurgiens, les mécani­ciens, les chômeurs…
J’adore
Regarder danser les gens
Et de temps en temps
Je coupe le son…
Et je remets le son !
Et je recoupe le son…
Et je remets le son !
Et je recoupe le son…
Et je remets le son
J’adore
Les gens arrê­tent de danser,
Se deman­dent qui a coupé
Et com­men­cent à m’encercler

Et là, je me sens en dan­ger
Alors je leur dis, prenez-moi,
Faites de moi n’importe quoi,
Pen­dez-moi la tête en bas
Comme la dernière fois…
J’adore
Regarder danser les gens,
Je trou­ve ça fasci­nant
Au bar du Loux­or
Regarder danser les gens
J’adore, j’adore, j’adore, j’adore, j’adore
Et je coupe le son…
Et je remets le son !
Et je recoupe le son…
Et je remets le son !
j’adore…
J’adore, j’adore, j’adore, j’adore
Et je coupe le son !
J’adore
J’adore
Et je coupe le son !

Source : Loux­or J’adore, de Philippe Kater­ine, extrait de Robots après tout (2005)


2 réflexions sur « Et je coupe le son ! »