Euréliennes et Euréliens à égalité à l’Assemblée !

Voilà au moins un des aspects de l’Eure-et-Loir que l’on pour­ra désor­mais valoriser.

En élisant ce soir Françoise Val­let à la dépu­ta­tion dans la pre­mière cir­con­scrip­tion du départe­ment, les Euréliens et les Euréli­ennes sont désor­mais représen­tés par deux femmes et deux hommes à l’Assemblée Nationale, soit mieux que la par­ité, la stricte égal­ité… des sex­es, au moins !

Pour l’égalité des par­tis, il fau­dra repass­er puisque François Huwart a lais­sé sa place en juin à Lau­re de la Raudière sur la troisième circonscription.

Françoise Vallet à Chartres (Salon Marceau, 25 janvier 2008)

Mais ce soir c’est la diver­sité des opin­ions qui retrou­ve un peu de couleur. Pierre Bouchenot, présen­ta­teur de l’édition régionale de France 3 Cen­tre, annonçait l’affaire comme déjà pliée à 19h20, en fonc­tion des résul­tats obtenus sur la qua­si-total­ité des com­munes rurales.

Selon ce dernier, la faible par­tic­i­pa­tion des électeurs (35%) tra­di­tion­nelle­ment favor­ables à l’UMP sur Nogent-le-Roi, et l’énorme claque prise par Jean-Pierre Gorges à Bar­jou­ville (env­i­ron 80% de suf­frages exprimés pour Françoise Val­let) ont été déter­mi­nants et devraient envoy­er la can­di­date social­iste à l’Assemblée.

Laque­lle sera dès demain plongée dans le grand bain avec l’étude (et l’adoption prob­a­ble) du traité con­sti­tu­tion­nel européen en con­grès à Versailles.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...