François, Karim et les autres…

À droite la ques­tion ne se pose plus (Jean-Pierre His étant le plus pro­lixe à ce sujet), mais com­ment va réa­gir “la gauche” à l’annonce d’une can­di­da­ture verte aux lég­isla­tives, dans la troisième cir­con­scrip­tion d’Eure-et-Loir ?

Va-t-elle nous resservir sa mau­vaise soupe sur la divi­sion ?

Karim Laanaya, le retour

Les can­tonales de juil­let à Lucé ont mon­tré que les électeurs savent choisir… quand on leur en laisse le choix ! Et que la démoc­ra­tie ne s’en porte pas plus mal…

Source : Karim Laanaya, le retour, L’Écho Répub­li­cain (2006)


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

2 réflexions sur « François, Karim et les autres… »

  1. Salut Lafontanelle .….….que le dernier ferme la porte .……
    Un can­di­dat rouge-vert de plus .……ce n’est pas mon probleme.…surtout lorsqu’on, lis dans la PQR de ce jour(10/10/06) la solu­tion pre­con­nisée par un(e) adhérent(e) Energie Citoyenne(groupuscule que tu fréquentes assiduement,non ? ) pour rem­plac­er les taxis à la gare de chartres par des navettes !!!!!pour 300 metres!!!! bon d’accord l’hadérent(e) n’as pas précisé(e) le mode de locomotion.….navettes.…pedestres.….automobiles.…hyppomobiles.….fluviales…aeriennes
    pourquoi ne pas deplac­er la gare de 300m!!!!!,au moins les PMR.….et les autres avec leurs valis­es et enfants,n’auraient qu’une rup­ture de charge !!!et si les navettes te trans­porte jusqu’au taxi …pourquoi ne te trans­porteraient elles pas jusqu’a chez toi !!!pourquoi rajouter a tout ce traf­fic routier(taxi,bus,autobus,VP,2roues) des navettes routieres .……!!!!!!!
    Vas -y explique le vert .….je ne te cause pas du rechauf­fe­ment de la plan­ete occa­sion­né par ce trans­port sup­ple­men­taire .……
    j’te fais con­fi­ance !!!!!!!
    JP His
    La Droite Libre et Décom­pléxée

  2. Mon pau­vre Jean-Pierre, est-ce le prénom ou ton appar­te­nance à la droite molle et sans idées, qui fait que de ton com­men­taire, on ne retient que la bile rageuse d’un aigri sans con­sis­tance… Pour ma part, je ne te ferais pas con­fi­ance…