Information, deux visions…

Selon Chartres Habi­tat, une vaste cam­pagne d’information et de con­sul­ta­tion serait en place sur le quarti­er de Beaulieu, mais dans les faits c’est bien moins vaste et moins con­sul­tatif.

Chartres Habitat - Permis de démolir (Beaulieu)

Occa­sion­nelle­ment, l’office envoie des pla­que­ttes pub­lic­i­taires et autres “let­tres d’information” sur le sujet, à la pop­u­la­tion locale.

Belle inten­tion mais qui n’est pas suiv­ie d’effet, puisque dans la total­ité des cas, les cal­en­dri­ers des travaux four­nis aux locataires sont unique­ment prévi­sion­nels, de même que les con­séquences sur leurs loy­ers…

Toutes ces let­tres affir­ment que les habi­tants seront “tenus régulière­ment infor­més” de l’avancée de “la rési­den­tial­i­sa­tion” sur leur secteur.

Dom­mage que ce ne soit pas appliqué.

Exem­ple avec le rem­place­ment des fenêtres et des volets : pas de let­tres, pas de prise de ren­dez-vous à l’avance, des ouvri­ers qui par­lent un français approx­i­matif et qui frap­pent aux portes le jour même, pas d’avis de pas­sage si vous êtes absents…

Et en pareil cas, devin­er qu’il vous faut pren­dre ren­dez-vous avec le pro­prio pour avoir accès à ce “grand con­fort” !

Dans le même genre, Chartres Habi­tat, plus pressé de détru­ire que de réha­biliter, affiche les per­mis de démo­li­tion totale sur les bâti­ments avant que les derniers occu­pants ne les aient quit­tés.

Pour sûr, avec un plac­ard d’un bon mètre car­ré, en vert sur la façade de l’immeuble (ça fait sans doute plus éco­lo…), le locataire réfrac­taire au départ est prévenu des inten­tions de son logeur…

À l’instar de son député-maire de Prési­dent, l’office n’est point loquace sur les ques­tions qui fâchent !

Si on ne peut que déplor­er le manque de com­mu­ni­ca­tion et de trans­parence de notre bailleur social, on admir­era sa pro­pa­gande et sa déter­mi­na­tion à “boboïs­er” Beaulieu, comme d’autres dés­espèrent Bil­lan­court…


0 réflexion sur « Information, deux visions… »