Itinérant

L'Écho des Maux

Être itinérant, comme ces vagabonds que l’on répri­mait…

Itinérant - Ce qu'on appelle vagabondage (Alfred Stevens, 1854)
Itinérant — Ce qu’on appelle vagabondage (Alfred Stevens, 1854)

Itinérant

D’errance en errance,
de galères en galères,
un jour plus haut, un autre plus bas,
nous pour­suiv­ons cha­cun notre course
vers notre Des­tin.

À quoi bon crier ?
À quoi bon se révolter ?
Tra­ver­sons cette val­lée de larmes
que nous n’avons pas choisie.

Mais n’abandonnons jamais l’Espoir,
l’espoir du répit, l’espoir de la sor­tie.
un jour notre tour vien­dra
et le monde sera encore meilleur.

Bouf­fons de la vache enragée
demain le goût du pain sera plus doux
Buvons fiel et vinai­gre
et un peu d’eau devien­dra divin nec­tar.

Pas de vaine révolte, pas de dés­espoir.
Bien­tôt nous sor­tirons de l’épreuve
plus sages et encore un peu plus forts.

Maître Renard