Joux-Plane, Federer aussi !

C’est tou­jours lorsqu’il fait froid qu’on se dit qu’on serait bien mieux au ski ou dans une pati­noire. À ce pro­pos, l’équipe de France de tap­inage… pouf-pouf, de pati­nage artis­tique, s’est illus­trée bril­lam­ment ce week­end aux cham­pi­onnats d’Europe à Varso­vie.

Balle de tennis

C’est à grands ren­forts de “cocori­co !” qu’il faut accueil­lir la dou­ble médaille d’or caté­gorie cou­ple (Isabelle Delo­bel et Olivi­er Schoen­felder) et mi-cou­ple homme (Bri­an Jou­bert).

Quand on y pense, Turin n’est pas si loin… À l’époque, nous vib­ri­ons sur les exploits de nos fondeurs bi-ath­lètes et le courage de Car­ole Mon­til­let.

Un bon week­end pour le sport français, en Europe tout du moins, con­fir­mé à l’annonce de l’élection de notre Pla­toche bien aimé à la tête de la plus haute instance du foot­ball con­ti­nen­tal (rien à voir avec le pneu !).

Par con­tre, dès qu’on sort un peu de nos bases, on à un peu plus de mal !

Le nou­v­el exploit de Fed­er­er a occulté le bilan de notre “délé­ga­tion nationale” envoyée avec beau­coup d’espoirs et repar­tie en cati­mi­ni de l’Open d’Australie.

Pas vrai­ment foli­chon, dites-moi !? Blessure sur un con­tre-pied pour l’un, vic­time de cir­con­stances exténu­antes pour l’autre, quand on ne s’éliminait pas au terme de matchs fran­co-français !

Une bonne pré­pa­ra­tion pour la ren­con­tre de Coupe Davis face à la Roumanie.

Et “Rodgeur”, planant effron­té­ment au dessus de cette débâ­cle, qui ne perd aucun set, s’il vous plaît !

Il ne lui reste plus qu’une vic­toire à Roland-Cig­a­rette pour défini­tive­ment attein­dre le rang de Légende Vivante de la Balle Jaune. Qui pour­rait l’en empêch­er ? Nadal ? Pas sûr…

Qui, de Nadal ou de Fed­er­er, repar­ti­ra cette année de la porte d’Auteuil en 207 CC ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.