La sincérité de Jean-Pierre ne plaît pas à Jean-Pierre ? Bravo Jean-Pierre !

N’allez pas croire que je félicite l’ex-député de la pre­mière cir­con­scrip­tion pour avoir fait fuir les char­trains pen­dant son man­dat et en con­séquence, laiss­er sa place dimanche à Françoise Val­let. D’autres s’en char­gent, ou s’en charg­eront.

Non, le Jean-Pierre dont il est ques­tion aujourd’hui, His de son nom, crèche à Lucé et, même si le ban­deau de l’UMP a bizarrement dis­paru de son blog “Lucé Autrement”, son ancrage à droite ne donne que plus de poids au bil­let qu’il a pub­lié hier, et que vous trou­verez repro­duit et cor­rigé ci-dessous.

Mais en préam­bule, je vous pro­pose le précé­dent bil­let (cor­rigé) que vous ne lirez plus sur Lucé Autrement, et qui démon­tre, au min­i­mum, qu’il n’y a pas qu’à gauche que l’union est dif­fi­cile, à droite surtout, la vérité dérange. Mais il n’est jamais trop tard pour bal­ay­er devant sa porte. Alors bra­vo et mer­ci à M. His pour ce bil­let d’une sincérité et d’une vérité touchante, sur la droite telle qu’elle est réelle­ment, à Lucé et à Chartres. Je pré­cise que les cor­rec­tions apportées ne sont que d’orthographe et de syn­taxe et que les bil­lets sont con­sulta­bles en inté­gral­ité et dans leur con­texte orig­i­nal sur la blo­gosphère citoyenne et poli­tique d’Eure-et-Loir et pour le sec­ond, sur le site de Lucé Autrement.

Lucé “Autrement”, avec Jean-Claude Leliard et François Robi­net, de la liste “Lucéens, agis­sons”, respec­tive­ment tête de liste aux munic­i­pales et can­di­dat aux can­tonales, avons décidé d’unir nos efforts et de faire liste com­mune, foin de divi­sion chez nous ! Nous, Lucé “Autrement”, deman­dons de porter votre atten­tion et surtout vos voix sur “Lucéens, agis­sons” pour un dia­logue per­ma­nent avec nos élus ; une autonomie par rap­port à “Chartres Agg­lo” (assez pour l’hyper cen­tre ! Un peu pour Lucé, 3e ville d’Eure-et-Loir, ain­si que pour les com­munes avoisi­nantes) ; pour la réou­ver­ture dans les plus brefs de la Piscine des Vau­roux, payée par nos deniers et fer­mée par la déci­sion d’un méga­lo­mane (sous enten­du que si mal­gré la volon­té poli­tique, l’argent manque…) ; pour une réelle con­cer­ta­tion des com­munes afin de réalis­er leurs besoins, sans sac­ri­fi­er d’office à l’hyper cen­tre de la ville du Méga­lo­mane ; pour un audit des finances de la ville, par un cab­i­net indépen­dant, afin de savoir réelle­ment où en sont les finances de la ville ; pour une “péné­trante” his­torique au cœur de Chartres, péné­trante his­torique qui nous a été sup­primée par la volon­té du Méga­lo­mane et qui pénalise quo­ti­di­en­nement des mil­liers d’usagers ; pour une salle “musi­cale” per­me­t­tant aux ama­teurs de répéter leurs musiques favorites ; un plan de cir­cu­la­tion avec piste cyclable ; une salle com­mu­nale per­me­t­tant la restau­ra­tion et les soirées des familles ; pour un “poumon vert” en lieu et place du stade Richoux. (…) Jean-Pierre His, le 22 jan­vi­er 2008.

Hier, j’avais posté un arti­cle sur l’union… Je l’ai sup­primé ce soir car… il n’y a plus d’union ! Cette union n’était finale­ment pas pos­si­ble… Rai­son invo­quée par ma pro­pre tête de liste, lors des vœux du Pre­mier Mag­is­trat de Lucé : j’aurais abusé de l’affreuse piquette chaude du chiche buf­fet munic­i­pal…

Ma présence fai­sait donc tâche sur sa liste de ces buveurs d’eau claire… Que dia­ble ! C’est faire injure à mon palais déli­cat et à ma Maman qui a dépen­sé beau­coup d’argent et d’énergie pour par­faire mon édu­ca­tion et mon savoir vivre ! Revenons aux choses sérieuses : Pour vous dire la vérité, on me pro­po­sait de me rétro­grad­er à une place qui ne per­me­t­tait plus de siéger au Con­seil com­mu­nau­taire, et ain­si de ne pas gên­er l’actuel prési­dent de “Chartres Métro­pole” et donc de ne pou­voir représen­ter les intérêts des Lucéens.

Bref, “Sois élu, fais le beau et tais-toi ! De quoi te plains-tu ? Tu touch­es quand même les indem­nités…” La morale est sauve… Elle est pas belle (la vie) l’hypocrisie ? Ben, il se trou­ve que j’ai une autre idée du devoir d’élu, que d’être la potiche d’un prési­dent ou d’un maire, fut-il (futile?) de droite.

Dans ce post, j’écrivais que je n’étais pas d’accord avec la ges­tion de l’agglo par son Prési­dent, ci-devant Maire de Chartres, et que nous, élus Lucéens, n’avions pas voca­tion à nous couch­er au béné­fice de la ville cen­tre, et de son “hyper cen­tre”, que nous avions quand même un devoir de résul­tat vis-à-vis de nos conci­toyens pour amélior­er leur vie quo­ti­di­enne, bien gér­er leurs impôts pour peu que l’on tienne compte des besoins spé­ci­fiques de chaque ville con­sti­tu­ant “Chartres Métro­pole”, ce qui, à mon hum­ble avis, n’est pas le cas… Et puis, in fine, si je suis un élu de Lucé, ce n’est pas pour brad­er mon vote à une méga­lo­manie galopante, au détri­ment des besoins élé­men­taires de mes conci­toyens, même si je recon­nais qu’il vaut mieux une ville prin­ci­pale qui bouge (raisonnable­ment) que pas du tout.

Dans ce post, j’évoquais la piscine des Vau­roux, dossier mal géré par les élus de Lucé et con­duit hyp­ocrite­ment par le Prési­dent de l’agglo. J’évoquais aus­si le plan de cir­cu­la­tion qui oblige les Lucéens qui souhait­ent se ren­dre au cen­tre-ville de pass­er soit par la gare (rue Nicole) soit par Luisant. J’évoquais aus­si la calami­teuse cir­cu­la­tion place Jeanne d’Arc, avec ses réper­cus­sions jusqu’à l’église Saint-Pan­taléon. Je dis­ais claire­ment que la troisième ville d’Eure et Loir a des besoins spé­ci­fiques et que nous ne pou­vions compter que sur nous, sans en référ­er à Dieu en per­son­ne. (Par­don, mon Père).

C’était mon dis­cours… Il a été appré­cié à sa juste valeur ! Bien sûr, sur ce, je trinque à votre san­té, c’est ma tournée, et surtout ne vous trompez pas de bul­letin de vote, sinon il ne vous restera que vos yeux pour pleur­er. (…) Jean-Pierre His, le 24 jan­vi­er 2008.

Source : Lucé Autrement, Jean-Pierre His, 24 jan­vi­er 2008


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

8 réflexions sur « La sincérité de Jean-Pierre ne plaît pas à Jean-Pierre ? Bravo Jean-Pierre ! »

  1. De source bien infor­mée, ce serait Jean-Pierre Gorges qui aurait demandé aux ump­istes Leliard et Robi­net d’écarter Jean-Pierre His de leur liste d’une posi­tion éli­gi­ble au con­seil com­mu­nau­taire. His aurait refusé de faire de la fig­u­ra­tion rénu­murée comme con­seiller munic­i­pal délégué. Il a préféré ouvrir un Bar du collerce sur son blog : a sa san­té !

  2. Jean-Claude LELIARD a suff­isam­ment de per­son­nal­ité et de volon­té pour pren­dre lui -meme ses déci­sions, sans en référ­er à quiconque.
    Si à un moment nos routes se sont rap­prochées avec un autre éventuel can­di­dat , force à été con­statée que si nous avions des valeurs com­munes d’ autres n’étaient pas partagées.
    Jean-Claude LELIARD

  3. @leliard
    qu“est à dire ? que tu es prêt a te couch­er devant le Maire de l’hyper cen­tre de Chartres,au détri­ment de “ta” ville Lucé, pré­cise et soit clair cela changera,quant aux valeurs vis­i­ble­ment celle de la parole don­né ne t’étouffent pas !!!

  4. Dur pour le Jean-Pierre alcoolique d’admettre qu’il s’ai fait vir­er de la liste Leliard pour alcoolisme mondain tres agravé. Les lucéens serons con­tent de savoir que si Leliard serait elu il ni aura pas encore a lucé un elu plein come une out­re a chaque con­seil munic­i­pal. ça nous chang­era

  5. Un cor­beau à Chartres
    un sec­ond cor­beau à Lucé.

    ça y est l’escadrille se forme

    A quoi je pens­es ?
    Je pense que le jour où on met­tra les cons sur orbite, les cor­beaux n’ont pas finis de tourn­er.