Le Manifeste des évidences (1)

Le manifeste des évidences ou la fin du train-train des affaires

Cinquante pour cent du seuil de pau­vreté par mois, en France et en 2008, c’est env­i­ron qua­tre cents euros. Une mis­ère « de rich­es », qui représente jusqu’à dix mois de salaire, par exem­ple, d’un pro­fesseur africain.

Les marchés sont des conversations
Le Man­i­feste des Évi­dences — The Clue­train Man­i­festo (The End of Busi­ness as Usu­al)

À ce tarif-là, ça fait bien longtemps que même sans rames, d’ailleurs on cherche à gag­n­er l’Europe…

Alors du bon côté des pré­da­teurs de la jun­gle ultra­l­ibérale, on encaisse les euros sans trop bronch­er quand d’autres débar­quent sur les rafiots de l’errance… ou on innove, on ose, on entre­prend autrement et on se dit qu’un jour, avec quelques valeurs et des con­seils de ci, de là, on arrivera bien à s’en sor­tir sans flouer son voisin.

Mais il faut se ren­dre à l’évidence…

1. Les marchés sont des conversations.

Manifeste des évidences - Liberté pour le Net (Manifeste Cluetrain)
Man­i­feste des évi­dences — Lib­erté pour le Net (Man­i­feste Clue­train)

Envie de man­i­fester vos évi­dences ? Suiv­ez le Clue­train Man­i­festo ou le som­maire ! Lisez l’introduction : Le Man­i­feste des évi­dences, ou la fin du train-train des affaires…


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...