Le Manifeste des évidences (2)

Le manifeste des évidences ou la fin du train-train des affaires

Je suis mon pro­pre patron à cinq cents euros par mois ! C’est le salaire que j’ai prévu, dans mon plan de finance­ment prévi­sion­nel sur trois ans, de prélever sur les béné­fices de mon entre­prise la pre­mière année. Pas de quoi m’acheter une Rolex, certes. Une rémunéra­tion des plus mis­érables dans la galax­ie patronale, qui représente pour­tant jusqu’à un an de salaire, par exem­ple, d’un pro­fesseur africain.

Les marchés sont constitués d'êtres humains
Le Man­i­feste des Évi­dences — The Clue­train Man­i­festo (The End of Busi­ness as Usu­al)

À ce tarif-là, on se demande bien pourquoi chercher ailleurs ce que l’on a déjà…

Mais comme je suis, paraît-il, du bon côté des pré­da­teurs de la jun­gle ultra­l­ibérale, j’ai prévu d’encaisser les euros sans trop bronch­er quand d’autres débar­quent sur les rafiots de l’errance… Alors j’innove, j’ose, j’entreprends autrement et je me dis qu’un jour, avec quelques valeurs et du tal­ent, j’arriverai bien à me faire plus d’argent… sans flouer mon voisin.

Mais il faut se ren­dre à l’évidence…

2. Les marchés sont constitués d’êtres humains, non de secteurs démographiques.

Manifeste des évidences - Liberté pour le Net (Manifeste Cluetrain)
Man­i­feste des évi­dences — Lib­erté pour le Net (Man­i­feste Clue­train)

Envie de man­i­fester vos évi­dences ? Suiv­ez le Clue­train Man­i­festo ou le som­maire ! Lisez l’introduction (Le Man­i­feste des évi­dences, ou la fin du train-train des affaires…) et le pre­mier bil­let de la série : Le Man­i­feste des évi­dences (1)


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

1 réflexion sur « Le Manifeste des évidences (2) »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.