Le Manifeste des évidences (22)

Le manifeste des évidences ou la fin du train-train des affaires

L’évidence du jour, c’est qu’il aura fal­lu presque un an pour que je reprenne cet ate­lier d’écriture per­son­nelle, acca­paré que j’étais par la con­créti­sa­tion de ma petite entre­prise. Peut-être ai-je man­qué d’humilité. Sans doute me pre­nais-je trop au sérieux, vu la légèreté et le manque de pro­fes­sion­nal­isme observés chez mes inter­locu­teurs, lesquels m’ont défini­tive­ment con­va­in­cu que la Beauce char­traine n’est pas une terre fer­tile pour les pro­jets ambitieux…

Avoir le sens de l'humour ne signifie pas mettre des blagues sur le site web institutionnel. À l'inverse, cela implique de grandes qualités, un peu d'humilité, du franc parler, et un véritable point de vue.
Le Man­i­feste des Évi­dences — The Clue­train Man­i­festo (The End of Busi­ness as Usu­al)

J’ai pour­tant fait les choses dans les règles. Et ce qui m’a stupé­fait, c’est l’ignorance de ces dernières chez celles et ceux qui doivent vous en informer. Le lax­isme et pour tout dire, l’incompétence des ser­vices départe­men­taux et de l’État en la matière dépasse l’entendement. À la direc­tion du tra­vail comme à la pré­fec­ture, on ne sait pas faire la dif­férence entre un retard et une absence, la défunte ANPE fait tra­vailler des gens qui savent compter les chômeurs mais ne savent pas lire leurs CV, et tout ce beau monde se trou­ve un jour rap­pelé à l’ordre par un juge­ment du tri­bunal admin­is­tratif d’Orléans, ce qui n’est pas pour déten­dre l’atmosphère des entre­tiens ultérieurs…

Toute pro­por­tion gardée, les ser­vices d’accompagnement à la créa­tion d’entreprise ne sont guère plus per­for­mants. Avant-hier, mon pro­jet prévoy­ait la créa­tion d’un ou deux emplois en plus du mien, et l’on me soupçon­nait de vouloir met­tre la char­rue avant les bœufs, pau­vre chômeur que j’étais et qui n’aurait dû penser qu’à soi. Hier, je présen­tais donc un pro­jet d’entreprise indi­vidu­elle et l’on me refu­sait l’entrée dans le dis­posi­tif NACRE car en Eure-et-Loir me dit-on, celui-ci n’est réservé qu’à ceux qui créent des emplois en plus du leur… Dif­fi­cile, dans ces con­di­tions, de garder le sens de l’humour ! D’ailleurs…

22. Avoir le sens de l’humour ne signifie pas mettre des blagues sur le site web institutionnel. À l’inverse, cela implique de grandes qualités, un peu d’humilité, du franc parler, et un véritable point de vue.

Manifeste des évidences - Liberté pour le Net (Manifeste Cluetrain)
Man­i­feste des évi­dences — Lib­erté pour le Net (Man­i­feste Clue­train)

Envie de man­i­fester vos évi­dences ?
Suiv­ez le Clue­train Man­i­festo et lisez les bil­lets précé­dents :
19. Les sociétés peu­vent désor­mais com­mu­ni­quer directe­ment avec leur clien­tèle. Si elles passent à côté, cela pour­rait être leur dernière chance.
20. Les entre­pris­es doivent réalis­er que les marchés rient beau­coup. D’elles.
21. Les entre­pris­es devraient se déten­dre et se pren­dre un peu moins au sérieux. Elles ont besoin d’un sens de l’humour.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

2 réflexions sur « Le Manifeste des évidences (22) »