Les Carreaux sous la tempête

À Lucé comme ailleurs, les plus mal logés ne sont pas ceux qu'on croit...

La société APPIA (Eiffage) à Lucé

Deux exemples ? Les gens du voyage et les habitants des Carreaux.

Si les derniers sont un peu épargnés par les odeurs nauséabondes de la déchetterie qui embaument le lieu de résidence des premiers, tous deux ont en revanche comme horizon les montagnes de gravats (et les cheminées) de la société Appia.

Et par grand vent, c'est pas le Sahara mais ça y ressemble...

Une habitante du quartier avoue sa déception :

"Nous avons acheté la maison en février. Nous avons visité plusieurs fois, mais toujours en soirée...

Donc pas de bruit, ni beaucoup d'activité. Le vendeur ne nous a pas prévenu.

C'est après que j'ai compris : impossible d'ouvrir les fenêtres ou de laisser jouer mes enfants dans le jardin. Et puis il y a cette poussière blanche que l'on retrouve partout, jusque sur les véhicules."

Et de conclure, un peu désemparée : "Mais que peut-on y faire ?"

Mais oui, c'est vrai ça ! Que peut-on y faire ?

Illustration : Le site de la société APPIA à Lucé borde des pavillons, Lafontanelle (Septembre 2006).


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...