Lisez L’Aiguillon… pour garder les yeux ouverts !

Depuis sa nais­sance en sep­tem­bre 2000, le men­su­el imper­ti­nent de l’association Éner­gies Citoyennes a bien gran­di. L’Aiguillon est une source alter­na­tive d’informations, un pied de nez à tous ceux qui n’y ont jamais cru, un indé­ni­able suc­cès local, que même les acteurs poli­tiques régulière­ment épinglés dans ses colonnes s’arrachent pour le dévor­er en cachette…

Ses cibles favorites ? Les barons locaux de la droite libérale, ceux qui utilisent des man­dats publics pour servir leurs intérêts, mais égale­ment les pro­fes­sion­nels de la poli­tique et du cumul des man­dats.

Aiguillon1207

Tous les mois, L’Aiguillon se présente en 12 ou 16 pages d’informations per­ti­nentes, en illus­tra­tions à l’humour grinçant, en analy­ses dérangeantes et en débats essen­tiels. Mais ne comptez pas sur lui pour faire dans le sen­sa­tion­nel.

Sa pre­mière ambi­tion est d’éclairer les citoyens sur les méan­dres de la vie poli­tique de l’agglomération char­traine et sur les déci­sions des élus qui gou­ver­nent notre quo­ti­di­en.

Sa sec­onde ambi­tion : racon­ter les souf­frances de ceux qui, loin de notre micro­cosme, se bat­tent en France et sur toute la planète.

Sa troisième ambi­tion : alert­er l’opinion publique sur les dérives de la mon­di­al­i­sa­tion, inévitable et menaçante dans son appli­ca­tion exclu­sive­ment libérale, et sur les mul­ti­ples périls qui pèsent sur notre envi­ron­nement.

Lisez L’Aiguillon pour garder les yeux ouverts, embrass­er le mil­i­tan­tisme citoyen et cro­quer la vie à pleines dents !

Pour vous abon­ner à L’Aiguillon, envoyez un chèque de 14 euros (11 numéros par an) à l’ordre de l’association Éner­gies Citoyennes (52 rue des Petites Filles-Dieu 28000 Chartres).


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...