M1V en N1, la balle à la main…

Il était une fois dans l’ouest… de l’agglomération, entre ville et cam­pagne, une bande de bon­shommes rouges qui, accep­tant telle une mis­sion impos­si­ble, de faire briller leur ville au fir­ma­ment de la balle à main, s’en allèrent défi­er des canaris… Ça com­mence comme un con­te de fées…

La suite est plus prosaïque : les canaris se font plumer, les bon­shommes rouges se pren­nent à rêver de Nationale 1 et même s’ils s’en gar­dent bien, le pub­lic les y voit déjà… Et tout à coup, on se dit qu’il n’en faut pas plus pour bien démar­rer le print­emps : un match de hand­ball, le pre­mier du classe­ment con­tre le deux­ième, un pub­lic ent­hou­si­aste et des sportifs qui n’ont pas la grosse tête… Et une vic­toire !

Mainvilliers-Chartres Handball - Équipe de Nationale 2

Hier donc Mainvil­liers rece­vait, sur le ter­rain de la Halle Jean Cochet à Chartres, son chal­lenger Toulouse dans le cadre de la vingtième journée de Nationale 2 de hand­ball. Afin de con­forter sa place de leader, l’équipe locale se devait de mar­quer, des buts surtout, un grand coup pourquoi pas, les esprits sûre­ment, les adver­saires à la culotte tant qu’on y est…

Et le résul­tat ne s’est pas fait atten­dre. Dom­i­nant par cinq points à la mi-temps (13 – 8), les locaux se fai­saient une frayeur en étant rat­trapés à 15 – 15 après la pause, avant de refaire l’écart et la dif­férence en fin de par­tie (28 – 23). On aura appré­cié la per­for­mance de Raoul PRANDI et Sasa MITROVIC, auteurs de huit buts cha­cun, et d’une défense qui, mal­gré une ouver­ture sur son front droit, a bien résisté aux assauts toulou­sains.

MCH-supporter

Il fau­dra se méfi­er, pour con­cré­tis­er un peu plus la mon­tée tant désirée, des Palois qui sont venus à bout (24 – 34) ce week-end des Béglais (salut Noël !) sur leurs ter­res et qui reçoivent la semaine prochaine les Mainvil­lois…

Le deux­ième con­tre le pre­mier, en somme ! Et si l’histoire se répé­tait ?


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

3 réflexions sur « M1V en N1, la balle à la main… »

  1. J’y était aus­si…

    Une belle vic­toire grâce l’expérience de nos anciens et au coach­ing rou­blard de Benoît Guil­laume…

    Le pre­mier quart d’heure à été décisif dans ce match ou l’enjeu et la ten­sion se fai­sait sen­tir…

    L’équipe toulou­saine était peur-être un peu jeune et man­quait cer­taine­ment d’expérience dans ce genre de’opposition…

    Allez Mainvil­liers-Chartres ! Gavez vous main­tenant et avant de jouer le main­tien l’an prochain…