Morland comes back…

Il faudrait rap­pel­er à ce pais­i­ble retraité qu’est Jacques Mor­land, qu’il a été con­damné à TROIS ans d’inéligibilité, et qu’en con­séquence, sa “liste pour 2008, même [s’il n’est] pas dessus” (1), ou qu’il n’est “pas en tête de liste” (2), on en veut pas !

Et dire qu’il se la racon­te paysan du cru avec sa 4L, ça défrise ! Extrait : “J’adore rouler en 4L. C’est sym­pa à con­duire. On peut trans­porter n’importe quoi dedans. C’est bien pra­tique.” (1)

Manoir Morland

Pour ça Jacquou, t’as pas tort, pour preuve ça sert même à trim­baller des délinquants !

C’est qu’il nous la jouerait presque vic­time des ban­lieues, le Cro­quant… “La munic­i­pal­ité veut me couper des citoyens” (1), dit-il, esti­mant au pas­sage sa con­damna­tion “très lourde par rap­port aux fautes com­mis­es”. (2)

For­cé­ment, quand on roule (ailleurs) dans une “vieille Mer­cedes (1), et qu’on s’appelle Mor­land, on pour­rait avoir ten­dance à se croire au-dessus des lois…

Pho­to : “Manoir Mor­land”, Renard2A (Sep­tem­bre 2006).
Sources des extraits : (1) L’Écho Répub­li­cain, mar­di 19 sep­tem­bre 2006, page 8.
(2) La République du Cen­tre, lun­di 18 sep­tem­bre 2006, page 8.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...