Papon est mort, qu’il crève !

Manuel d'incivilités

Same­di 17 févri­er 2007 à 20h13, Mau­rice Papon est décédé.

PARIS (Reuters) — Mau­rice Papon est mort same­di après-midi à l’âge de 96 ans dans une clin­ique de Pon­tault-Com­bault en région parisi­enne, apprend-on de source poli­cière.

Mau­rice Papon, seul respon­s­able du régime de Vichy con­damné pour son rôle dans la dépor­ta­tion des juifs durant la Sec­onde Guerre mon­di­ale, avait été opéré mar­di pour une insuff­i­sance car­diaque. Son avo­cat Fran­cis Vuillemin avait indiqué que l’opération s’était déroulée avec suc­cès.

Papon est mort, qu’il crève !

Con­damné à dix ans de réclu­sion crim­inelle par la cour d’assises de Gironde le 2 avril 1998 pour “com­plic­ité de crimes con­tre l’humanité”, Mau­rice Papon avait été incar­céré fin 1999 après avoir été arrêté en Suisse où il avait fui. Après trois ans de déten­tion, il avait été libéré le 18 sep­tem­bre 2002 pour raisons de san­té, deux experts médi­caux l’ayant déclaré “impo­tent” et “qua­si-gra­bataire”.

Les avocats de Papon justifient sa remise en liberté pour raison de santé (Elzingre)
Les avo­cats de Papon jus­ti­fient sa remise en lib­erté pour rai­son de san­té (Elz­in­gre)

Il menait depuis une vie nor­male auprès de sa famille à Gretz-Armainvil­liers, son domi­cile en Seine-et-Marne. “Son esprit et son intel­li­gence sont tou­jours très vifs mais il est de plus en plus fatigué au fur et à mesure que l’âge avance”, avait indiqué Me Vuillemin. Il sem­blait avoir renon­cé à dépos­er une demande de révi­sion de son procès, comme il l’avait ini­tiale­ment annon­cé.

Ilus­tra­tion : Jean-Marc Elz­in­gre. Pour une biogra­phie com­plète sur Mau­rice Papon, voir le site de Denis Touret.


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

1 réflexion sur « Papon est mort, qu’il crève ! »

  1. Je n’ai aucune sym­pa­thie pour ce per­son­nage et je me fous de savoir s’il sera enter­ré avec sa légion d’honneur ou pas. il peut se la car­rer quelque part. Ce sont les gens qui l’ont soutenu et qui lui ont per­mis de ne pas assumer ses respon­s­abil­ités qui devraient être jugés. Honte à eux et mon plus pro­fond mépris.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.