Politis en détresse, rendons la politesse !

Poli­tis risque de dis­paraître : placé en dépôt de bilan depuis le 8 août, l’hebdomadaire doit aujourd’hui faire face à une sit­u­a­tion d’urgence pour assur­er sa survie.

Pour Politis - bandeau de soutien

Après le retrait inat­ten­du du seul repre­neur pressen­ti pour son plan de relance, le per­son­nel, grâce à l’association “Pour Poli­tis” qu’il vient de créer, a décidé de sauver son jour­nal avec le sou­tien de ses lecteurs, de ses amis et de tous ses sym­pa­thisants.

Alerte Politis

Un appel est donc lancé afin de réu­nir la somme d’un mil­lion d’euros d’ici fin octo­bre.

Ce sont vos aides finan­cières qui con­tribueront à sauver Poli­tis, l’une des dernières voix indépen­dantes du paysage médi­a­tique français.

Sauvons Politis

Vos chèques seront déposés sur un compte blo­qué et, en cas d’échec, leurs sommes vous seront bien sûr inté­grale­ment rem­boursées.

Les pre­miers engage­ments que le jour­nal a reçus mon­trent que l’objectif n’est pas utopique : le ven­dre­di 13 octo­bre à 15h00, 243400 euros avaient déjà été col­lec­tés !

Le site de l’association Pour Poli­tis vous informe jour après jour de l’état de la sit­u­a­tion et vous per­met de lui faire part de vos com­men­taires et réac­tions.

En out­re, un espace inséré dans le jour­nal (qui con­tin­ue à paraître nor­male­ment) rend compte de l’avancée de leurs recherch­es de finance­ment.

Poli­tis doit con­tin­uer à vivre !

Vous aus­si, Sauvez Poli­tis !

D’après la let­tre du per­son­nel de Poli­tis, 13 octo­bre 2006


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...