Quand Wilkinson en Ovalie, Twickenham répond…

Le tournoi des 6 Nations qui a débuté ce week­end sera cap­i­tal pour la pré­pa­ra­tion à la coupe du monde 2007. On a pu le con­stater same­di, les deux meilleures for­ma­tions de l’hémisphère nord ont pris cette ren­trée très au sérieux.

La France et l’Angleterre ont con­nu des émo­tions divers­es mais pos­i­tives lors de ces deux ren­con­tres. Le match con­tre l’Italie a démon­tré que la bande au duo Laporte-Maso était con­cen­trée et appliquée à faire bonne fig­ure dans le tournoi mais aus­si dans cette Coupe du monde qui sera organ­isée en France cet automne.

Jonny Zinedine Wilkinson

Out­re-Manche le quinze de la Rose, mori­bond et en recherche d’identité sportive jusqu’ici, s’est réjouit ce same­di du retour à Twick­en­ham de Jon­ny Wilkin­son con­tre l’Écosse. Le pub­lic est venu en masse pour réserv­er un tri­om­phe incom­pa­ra­ble, dans le tem­ple lon­donien du rug­by, à cet l’homme qui lui avait offert la dernière coupe du monde. Mal­gré un manque de com­péti­tion dû à de nom­breuses blessures pen­dant plus de trois ans, le tal­ent de Wilkin­son n’en fût pas pour autant émoussé. Les 27 points sur les 42 inscrits par l’Angleterre l’attestent. Il ne fau­dra pas sous estimer cette équipe retrou­vée lorsque la France se déplac­era chez les Grands Bre­tons au mois de mars. L’opposition promet d’être mus­clée et intéres­sante !

L’Ovalie ne fût pas en reste non plus aux États-Unis puisqu’à Mia­mi se déroulait cette nuit le Super Bowl, 41e du nom. En dépit d’un traite­ment jour­nal­is­tique déplorable de l’évènement plané­taire par France 2, le spec­ta­cle sportif pro­posé a été d’une rel­a­tive qual­ité. Les intem­péries ont été respon­s­ables de mul­ti­ples pertes de balle et rebondisse­ments lors des deux pre­miers quart-temps, ce qui con­tribua à ani­mer un jeu sac­cadé par nature. La suite, plus con­ven­tion­nelle, a vu la vic­toire logique des Colts sur les Bears (29 – 17), lesquels étaient déjà menés au score à mi-par­cours.

Après m’être “émer­veil­lé” devant la per­for­mance de “Love Sym­bol” pen­dant la pause et révolté con­tre la pau­vreté du com­men­taire, je décidais plus raisonnable­ment d’aller me couch­er par sol­i­dar­ité avec George Eddy et Canal +.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.