Woerth-Bettencourt, Balladur et Karachi, mafieux et pourris dans la cour de Sarkozy !

Le Tré­sor Pub­lic rem­bourse 32 mil­lions d’euros à une fraudeuse fis­cale mil­liar­daire au titre du boucli­er fis­cal, pen­dant que valsent d’autres mil­lions dans de som­bres affaires de rétro­com­mis­sions, liées à la vente de sous-marins au Pak­istan et qui auraient per­mis de financer la cam­pagne élec­torale d’Édouard Bal­ladur à la prési­den­tielle de 1995. Et pen­dant ce temps, les affaires con­tin­u­ent…

Con­tin­uer la lec­ture de « Woerth-Bet­ten­court, Bal­ladur et Karachi, mafieux et pour­ris dans la cour de Sarkozy ! »

Stòp the cònò !

Par­la Patois ? Me not a lot, but… Stòp the cònò ! « Avec cer­taines per­son­nes, ce n’est pas une ques­tion de mots, c’est une ques­tion de ton. » Est-ce bien raisonnable ? *

Con­tin­uer la lec­ture de « Stòp the cònò ! »

Au Bar d’Audiard (8)

Il n’aura échap­pé à per­son­ne que lorsque le coléop­tère n’est pas au Bal­to, il traine sou­vent au bar d’Audiard… Même trahi par une démarche quelque peu titubante, il sait que, quelle que soit la couleur du zinc et du breuvage, les ren­con­tres y sont tou­jours enrichissantes… et pleines d’imprévu !

Con­tin­uer la lec­ture de « Au Bar d’Audiard (8) »

Lucé : qui a fait chuter la Morlandie ?

L’amnésie poli­tique est un mal con­tagieux et cyclique. Per­son­ne ne veut plus de la Mor­landie.

Con­tin­uer la lec­ture de « Lucé : qui a fait chuter la Mor­landie ? »

Lettre ouverte à Laure de la Raudière

Madame la députée, j’étais jusqu’au 26 décem­bre dernier habi­tant de Lucé, dans votre cir­con­scrip­tion. Sous le coup d’une mesure d’expulsion depuis juil­let 2007 et n’ayant plus les moyens d’assurer mon main­tien dans le loge­ment, j’ai demandé ce jour-là à l’OPAC 28 (devenu depuis Habi­tat Eurélien) un ren­dez-vous pour le lende­main afin d’établir l’état des lieux sor­tant et ain­si ren­dre les clés avant la fin de l’année, ceci dans le but d’éviter une nou­velle dette rel­a­tive à la taxe d’habitation payable en 2008.

Con­tin­uer la lec­ture de « Let­tre ouverte à Lau­re de la Raudière »

Morland, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas !

Tu m’as sûre­ment déjà classé dans la caté­gorie de ces “mau­vais­es langues qui dis­ent que [tu es] un voleur, une fripouille” et acces­soire­ment, je m’en fous. Une chose est sûre mon Jacquot, moi non plus je ne t’ai pas oublié.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mor­land, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas ! »

Jacques Attali à l’Élysée mercredi, Ségolène Royal à Chartres vendredi…

Le rap­port Attali sur la “libéra­tion de la crois­sance”, qui doit être remis au prési­dent de la République mer­cre­di 23 jan­vi­er 2008, est pour le moins atten­du, tant son con­tenu risque d’avoir des impli­ca­tions très con­crètes pour l’ensemble des citoyens. En effet, par­mi les 314 mesures annon­cées, l’une des plus débattues sera sûre­ment la dis­pari­tion, pré­con­isée par ce rap­port, des départe­ments. Et dans le départe­ment juste­ment, l’actualité de la semaine, c’est la venue annon­cée de Ségolène Roy­al à Chartres, ven­dre­di 25 jan­vi­er, pour soutenir Françoise Val­let, la can­di­date social­iste à la lég­isla­tive anticipée de la pre­mière cir­con­scrip­tion d’Eure-et-Loir.

Con­tin­uer la lec­ture de « Jacques Attali à l’Élysée mer­cre­di, Ségolène Roy­al à Chartres ven­dre­di… »