Lettre ouverte à Laure de la Raudière

Madame la députée, j’étais jusqu’au 26 décem­bre dernier habi­tant de Lucé, dans votre cir­con­scrip­tion. Sous le coup d’une mesure d’expulsion depuis juil­let 2007 et n’ayant plus les moyens d’assurer mon main­tien dans le loge­ment, j’ai demandé ce jour-là à l’OPAC 28 (devenu depuis Habi­tat Eurélien) un ren­dez-vous pour le lende­main afin d’établir l’état des lieux sor­tant et ain­si ren­dre les clés avant la fin de l’année, ceci dans le but d’éviter une nou­velle dette rel­a­tive à la taxe d’habitation payable en 2008.

Con­tin­uer la lec­ture de « Let­tre ouverte à Lau­re de la Raudière »

Le Manifeste des évidences (3)

En dix-huit ans d’expériences pro­fes­sion­nelles, j’ai envoyé trois patrons en procès. Le pre­mier s’était bar­ré avec la caisse en Côte-d’Ivoire, le deux­ième me con­sid­érait comme son esclave, le troisième ne savait pas rédi­ger un con­trat de tra­vail… C’était en 2005. Un tout les six ans en moyenne, donc.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (3) »

Morland, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas !

Tu m’as sûre­ment déjà classé dans la caté­gorie de ces “mau­vais­es langues qui dis­ent que [tu es] un voleur, une fripouille” et acces­soire­ment, je m’en fous. Une chose est sûre mon Jacquot, moi non plus je ne t’ai pas oublié.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mor­land, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas ! »

Chartres et Lucé se dépeuplent grâce à la gestion clientéliste de leurs édiles…

Le voilà, le vrai bilan des man­da­tures gorgi­en­ne et mor­lan­desque. Dans sa vérité crue : entre 1999 et 2006, la pre­mière et la troisième ville du départe­ment ont vu le nom­bre de leurs habi­tants dimin­uer : — 0,15 % pour Chartres, — 2,16% pour Lucé ! Un véri­ta­ble désaveu de la poli­tique clien­téliste qui y est menée, alors que l’ensemble du départe­ment voit, lui, sa pop­u­la­tion augmenter.

Con­tin­uer la lec­ture de « Chartres et Lucé se dépe­u­plent grâce à la ges­tion clien­téliste de leurs édiles… »

La Constitution européenne et Sarkozy : mini-traité, maxi-amnésie !

Après le refus du Traité con­sti­tu­tion­nel européen présen­té aux Français en mai 2005, on s’attendait à voir nos gou­ver­nants se saisir du prob­lème posé, à savoir l’aspiration légitime des peu­ples à une Europe plus sociale et poli­tique qu’économique… Mais voilà que le texte revient, qua­si­ment inchangé, sous la forme d’un “mini-traité” qui ne répond à rien mais qui prof­ite tou­jours aux mêmes.

Con­tin­uer la lec­ture de « La Con­sti­tu­tion européenne et Sarkozy : mini-traité, maxi-amnésie ! »

Énergies Citoyennes, pour faire vivre la démocratie !

Éner­gies Citoyennes est une asso­ci­a­tion poli­tique de gauche alter­na­tive, créée le 10 févri­er 2000 dans l’agglomération de Chartres. Son objet social (rénové en sep­tem­bre 2007) est de rassem­bler des citoyens inspirés par les valeurs de la gauche human­iste, sociale et démoc­ra­tique afin de réfléchir et d’agir pour le présent et l’avenir du départe­ment d’Eure-et-Loir, à par­tir de ce con­stat : la vie poli­tique se porte mal, anesthésiée par l’inexistence du débat pub­lic et l’accaparement du pou­voir poli­tique par des élus cumulards.

Con­tin­uer la lec­ture de « Éner­gies Citoyennes, pour faire vivre la démocratie ! »

L’opaque dans le viseur du castor !

- “Ben alors, qu’est-ce qu’il fab­rique le coléop­tère ? Scotchéop­tère, oui ! Ça bal­ance ses petits copains, ça racon­te “y a une suite” et ça trou­ve le moyen de patien­ter quinze bil­lets au moins avant de cracher sa Val­da, je dis crotte !
— Et je dis que tu as bien rai­son, avec ton vilain chandail… Mais c’est que je n’ai pas que des con­ner­ies à écrire !”

Con­tin­uer la lec­ture de « L’opaque dans le viseur du castor ! »