Taillons un costard de fête international à notre cher Naboléon !

Sortez strass et pail­lettes, faites péter Rolex et chaînes en or qui bril­lent, débouchez la Veuve-Clic­quot et calez-vous dans le fau­teuil Louis XIII et dégus­tant un bon Cohi­ba Behike, afin de savour­er cette rétro­spec­tive his­torique du règne flam­boy­ant de notre Sauveur à tous, j’ai nom­mé, l’Empereur Naboléon !

Con­tin­uer la lec­ture de « Tail­lons un costard de fête inter­na­tion­al à notre cher Naboléon ! »

Woerth-Bettencourt, Balladur et Karachi, mafieux et pourris dans la cour de Sarkozy !

Le Tré­sor Pub­lic rem­bourse 32 mil­lions d’euros à une fraudeuse fis­cale mil­liar­daire au titre du boucli­er fis­cal, pen­dant que valsent d’autres mil­lions dans de som­bres affaires de rétro­com­mis­sions, liées à la vente de sous-marins au Pak­istan et qui auraient per­mis de financer la cam­pagne élec­torale d’Édouard Bal­ladur à la prési­den­tielle de 1995. Et pen­dant ce temps, les affaires con­tin­u­ent…

Con­tin­uer la lec­ture de « Woerth-Bet­ten­court, Bal­ladur et Karachi, mafieux et pour­ris dans la cour de Sarkozy ! »

À moi le soleil et le Calypso, la nana la noix de coco…

La boîte a coulé,
Mais pouce,
On va se la couler
Douce,
La pilule on va se la dor­er,
J’ai le para­chute…

Con­tin­uer la lec­ture de « À moi le soleil et le Calyp­so, la nana la noix de coco… »

Semaine de campagne, le week-end au Balto… (5)

Mer­cre­di matin au Bal­to… J’arrive, ça dis­cute déjà dur, de savoir qui des deux poulich­es ou du poulain arrivera en tête sur le champ de course. Je com­mande une grille de PMU, un expres­so et m’accoude au comp­toir. Et là, entre trois rouges et une pres­sion… Ça dis­cute cam­pagne !

Con­tin­uer la lec­ture de « Semaine de cam­pagne, le week-end au Bal­to… (5) »

La vraie rupture dont nous aurions besoin !

C’est l’évènement plané­taire de cette semaine passée et s’il faut chercher une rup­ture dans la poli­tique actuelle, elle est bien là, out­re-atlan­tique, dans l’élection de Barack Oba­ma.

Con­tin­uer la lec­ture de « La vraie rup­ture dont nous auri­ons besoin ! »

Le Manifeste des évidences (21)

Au fond ce qui est vrai pour une entre­prise l’est tout autant pour une admin­is­tra­tion ; il ne s’agit dans les deux cas que d’une col­lec­tiv­ité, ici publique et là privée. On pour­rait même dire que ce qui se passe dans les admin­is­tra­tions se passe aus­si dans les entre­pris­es, ici des choix de ges­tion qui lais­sent les salariés sur le car­reau, là des abus de procé­dures qui poussent les citoyens dans le caniveau.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (21) »