Samba à Interlagos…

21 octo­bre 2007, le cal­en­dri­er de la F1 affiche à cette date la finale du cham­pi­onnat au Brésil. L’autodrome Jose Car­los Pace que nous appelons surtout le cir­cuit d’Interlagos arbi­tr­era l’ultime match pour le trophée de l’année. Qui sera cham­pi­on du monde des pilotes 2007 ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Sam­ba à Inter­la­gos… »

La trilogie du lundi, épisode 3 : En attendant la suite…

Avec le départ de Schu­mach­er, 2006 mar­que la fin des pilotes mécanos qui savent régler une voiture.

La sai­son 2007 va nous prou­ver un tas de choses :

Felipe Massa - F1 Légo

Alon­so va ramer avec une Mer­cedes déjà peu fiable et des pneus presque incon­nus au batail­lon. Eddie Jor­dan, à qui on a rien demandé, affirme que ça pren­dra au moins deux saisons. Sans par­ler du petit-nou­veau-qui-a-grave-la-dalle : Lewis Hamil­ton. Ce gars-là va faire beau­coup de mal notre “Ibère le plus rapi­de de l’ouest”, c’est garan­ti.

Renault aura la sacro-sainte fia­bil­ité, certes, mais sauront-ils faire avec ces nou­veaux pneus ? Chez eux aus­si ils auront le-petit-nou­veau-qui-a-bien-la-dalle : Hek­ki Kovalainen. Kovalainen n’est que depuis peu dans le “grand bain” mais ça ce n’est pas grave, il s’adaptera vite. Les plus gros hand­i­caps de la soi dis­ant écurie française seront sans aucun doute les pilotes… Avec surtout “Fisi­co” qui ne sert à rien ! Il nous le prou­ve à tous depuis deux ans. Si Trul­li avait eu le même agent que lui, il serait tou­jours chez Renault. Bref, ce n’est pas gag­né.

Chez les Rouges ? Ben ça va ! Les deux pilotes les plus rapi­des du moment ! Le con­sul­tant-retraité de luxe dans le staff ! Les pneus con­nus sur le bout des jantes ! Mas­sa prou­vera à tous que le “Nou­veau Sen­na” que cherchent les médias depuis 1994 c’est lui.. et en moins con­nard, ce qui n’est pas du luxe.. Le tifosi va se régaler !

La sur­prise vien­dra prob­a­ble­ment de Hon­da. Le con­struc­teur nip­pon-ni-mau­vais vient de boucler son pre­mier cham­pi­onnat en tant que mar­que offi­cielle en empor­tant une vic­toire. Con­struc­teur japon­ais, pneus japon­ais, et surtout, très impor­tant, pas de pilote japon­ais ! Ça ne peut que marcher.

2007 mar­quera le vrai début de l’ère des pilotes fils-à-papa et leur gros chèque. Ce qui ne nous empêchera pas de crier : VIVEMENT L’AN PROCHAIN ! Car ce sport fera tou­jours vibr­er… Ami fana de F1, si tu as lu tout ça jusqu’ici, bra­vo ! Tu es un héros… Main­tenant, que tu sois d’accord avec moi ou pas (surtout si tu ne l’es pas), exprime toi, mon coco…