Chartres : à quand l’autocritique au Parti socialiste ?

Jean-Louis Bian­co, député PS des Alpes de Haute-Provence dis­ait ce matin sur la Mati­nale de Canal Plus, que le PS devait se mod­erniser. Le Pre­mier min­istre, François Fil­lon, ne dit pas autre chose. Mal­gré la vague rose à l’issue des munic­i­pales et des can­tonales, Chartres n’est pas tombée dans l’escarcelle social­iste.

Con­tin­uer la lec­ture de « Chartres : à quand l’autocritique au Par­ti social­iste ? »

Mal de Gorges ? Pillule Vallet & pastille Farion, dragée Brétillard, suppo Chevée, placebo Delille, sérum Chartres Commune

Allez, plus que huit jours et déjà cer­tains arrêteront de nous gon­fler… À Chartres surtout, qui vit une péri­ode de cam­pagne élec­torale per­ma­nente depuis la prési­den­tielle de mai 2007, suiv­ie de la réélec­tion de justesse puis de la des­ti­tu­tion de jus­tice de Jean-Pierre Gorges.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mal de Gorges ? Pil­lule Val­let & pastille Far­i­on, dragée Brétil­lard, sup­po Chevée, place­bo Delille, sérum Chartres Com­mune »

Le baudet brille et le bourrin sombre, ou la vanité de ce bas-monde…

Il était une fois un fils à grand-ton­ton, feu prési­dent de la région, fils égale­ment de ton­ton, ci-devant séna­teur des envi­rons, il était donc une fois un jeune plein d’ambition, qui par orgueil et dans l’excitation, un peu aus­si par tra­di­tion, se dit, je mis­erais bien sur Gorges plutôt que sur Far­i­on.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le baudet brille et le bour­rin som­bre, ou la van­ité de ce bas-monde… »