Le Manifeste des évidences (25)

Cela fai­sait une paie, depuis que j’écris, que je n’avais repris cette série d’évidences afin de retenir encore un peu celles et ceux qui me lisent. C’est qu’entre temps, il m’a fal­lu créer mon cab­i­net d’écrivain pub­lic, dévelop­per l’ensemble de mes ser­vices et presta­tions et organ­is­er ma compt­abil­ité, jouer le com­mer­cial et le ban­quier, endoss­er les rôles de secré­taire et de pré­posé à la machine à café, bref tout faire tout seul.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (25) »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (3) : La Vierge perd sa chemise !

Les reliques ont tou­jours représen­té un enjeu majeur non seule­ment pour les édi­fices religieux mais pour les cités. On se sou­vient, par exem­ple, qu’à Tours, il a fal­lu lit­térale­ment vol­er le cadavre de l’évêque Mar­tin pour que Tours soit une place forte religieuse, ce que lui dis­putait Poitiers.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (3) : La Vierge perd sa chemise ! »

Le Manifeste des évidences (24)

Je serais bien en peine, depuis que j’écris, de savoir ce qui retient celles et ceux qui me lisent. Ce qui intéresse les uns dérange les autres, et se posi­tion­ner attire sou­vent autant amis qu’ennemis. Cela devient une gageure lorsqu’il s’agit d’intéresser l’un avec les mots de l’autre et c’est dans ce posi­tion­nement, sur une ligne médi­ane, que pour­rait se trou­ver la clé et toute la difficulté.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (24) »

L’Europe sans Écologie, le meilleur moyen de faire la guerre à tes voisins…

Il paraît qu’un truc gar­gantuesque situé entre Stras­bourg et Brux­elles ani­me la com­mu­nauté de la haute ces derniers temps, vous savez, celle qui com­prend les prob­lèmes du monde qui tourne en 23 heures, 56 min­utes et 48 sec­on­des, pour être pré­cis ; tout ça con­ver­ti en euros…

Con­tin­uer la lec­ture de « L’Europe sans Écolo­gie, le meilleur moyen de faire la guerre à tes voisins… »

Dans le jardin de Michel Lis…

Michel Lis, le plus célèbre jar­dinier de France, vit en Poitou-Char­entes. Il ter­mine l’écriture d’un livre, le Dia­ble dans le prunier, qui sor­ti­ra prochaine­ment. Il tient une chronique radio sur France Bleue La Rochelle sur les tra­di­tions et cou­tumes autour des plantes. Nous l’avons ren­con­tré à la Foire de Print­emps de La Garde, dans le Var, où il revient chaque année comme invité d’honneur. Témoignage.

Con­tin­uer la lec­ture de « Dans le jardin de Michel Lis… »

Anthony Blanc, mais pas comme neige !

Depuis la présen­ta­tion de son pro­gramme sur la Piquouse de Rap­pel et des com­men­taires qui ont suivi, et suite à l’article sur la ges­tion de son per­son­nel ici-même, Jean-Jacques Châ­tel fait un peu la gueule. Ain­si en début de semaine, une scène rap­portée à votre coléop­tère préféré tradui­sait bien l’humeur de l’édile.

Con­tin­uer la lec­ture de « Antho­ny Blanc, mais pas comme neige ! »

Pascal Le Gall, musicien tourangeau

Maître Renard vous pro­pose ici le deux­ième por­trait d’un artiste de la région. Ce por­trait a été réal­isé par Doc Pilot, autre fig­ure musi­cale, cri­tique et à l’écoute des autres. Nous vous fer­ons ain­si partager ces véri­ta­bles doc­u­men­taires de Doc Pilot, pleins de finesse et de sen­si­bil­ité. À terme, l’équipe de Chartres vous pro­posera ce type de por­traits d’artistes puis sur Orléans et ailleurs. Afin que les artistes puis­sent eux-mêmes vous don­ner les clés de leur tra­vail et de leur univers.

Con­tin­uer la lec­ture de « Pas­cal Le Gall, musi­cien tourangeau »