Le Manifeste des évidences (26)

Six ans déjà, depuis le dernier bil­let de cette série con­sacrée à l’entreprise ! Et c’est peu de dire que l’eau a coulé sous les ponts. Un arti­cle ne suf­fi­ra donc pas pour vous racon­ter com­ment j’ai dévelop­pé mon cab­i­net d’écrivain pub­lic. De plus, je suis loin d’avoir la force de frappe d’une agence de com­mu­ni­ca­tion et ne suis pas un expert des rela­tions publiques. Mon truc, c’est d’être invis­i­ble… D’ailleurs, moins on me voit, et plus mon tra­vail est de qual­ité.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (26) »

Le Manifeste des évidences (25)

Cela fai­sait une paie, depuis que j’écris, que je n’avais repris cette série d’évidences, afin de retenir encore un peu celles et ceux qui me lisent. C’est qu’entre temps, il m’a fal­lu créer mon cab­i­net d’écrivain pub­lic, dévelop­per l’ensemble de mes ser­vices et presta­tions et organ­is­er ma compt­abil­ité, jouer le com­mer­cial et le ban­quier, endoss­er les rôles de secré­taire et de pré­posé à la machine à café, dévelop­per la rela­tion client… Bref, tout faire, tout seul !

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (25) »

Le Manifeste des évidences (24)

Je serais bien en peine, depuis que j’écris, de savoir ce qui retient celles et ceux qui me lisent. Ce qui intéresse les uns dérange les autres, et se posi­tion­ner attire sou­vent autant amis qu’ennemis. Cela devient une gageure lorsqu’il s’agit d’intéresser l’un avec les mots de l’autre et c’est dans ce posi­tion­nement, sur une ligne médi­ane, que pour­rait se trou­ver la clé et toute la dif­fi­culté.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (24) »

Le Manifeste des évidences (23)

Un « pro » est avant tout un être vivant, fait de chair et de sang, de pas­sions et de haines. C’est ain­si que va la nature humaine. Mais dans la jun­gle com­mer­ciale, le pro est un ani­mal à l’affût, en quête de proies nom­mées cœurs de cible, sur un ter­ri­toire idéal appelé zone de cha­lan­dise et qu’il con­sid­ère comme sa chas­se gardée. Pour voir avant la vir­gule s’accumuler les zéros, sou­vent le pro mon­tre les crocs…

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (23) »

Le Manifeste des évidences (22)

L’évidence du jour, c’est qu’il aura fal­lu presque un an pour que je reprenne cet ate­lier d’écriture per­son­nelle, acca­paré que j’étais par la con­créti­sa­tion de ma petite entre­prise. Peut-être ai-je man­qué d’humilité. Sans doute me pre­nais-je trop au sérieux, vu la légèreté et le manque de pro­fes­sion­nal­isme observés chez mes inter­locu­teurs, lesquels m’ont défini­tive­ment con­va­in­cu que la Beauce char­traine n’est pas une terre fer­tile pour les pro­jets ambitieux…

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (22) »

L’hymne et la joie des écologistes européens : unis dans la diversité !

Il fal­lait être au Zénith de Paris mer­cre­di soir, ou calé devant l’écran d’ordinateur, pour sen­tir le vent nou­veau qui souf­fle sur les élec­tions européennes de ce week­end.

Con­tin­uer la lec­ture de « L’hymne et la joie des écol­o­gistes européens : unis dans la diver­sité ! »

L’Europe sans Écologie, le meilleur moyen de faire la guerre à tes voisins…

Il paraît qu’un truc gar­gantuesque situé entre Stras­bourg et Brux­elles ani­me la com­mu­nauté de la haute ces derniers temps, vous savez, celle qui com­prend les prob­lèmes du monde qui tourne en 23 heures, 56 min­utes et 48 sec­on­des, pour être pré­cis ; tout ça con­ver­ti en euros…

Con­tin­uer la lec­ture de « L’Europe sans Écolo­gie, le meilleur moyen de faire la guerre à tes voisins… »