Taillons un costard de fête international à notre cher Naboléon !

Sortez strass et pail­lettes, faites péter Rolex et chaînes en or qui bril­lent, débouchez la Veuve-Clic­quot et calez-vous dans le fau­teuil Louis XIII et dégus­tant un bon Cohi­ba Behike, afin de savour­er cette rétro­spec­tive his­torique du règne flam­boy­ant de notre Sauveur à tous, j’ai nom­mé, l’Empereur Naboléon !

Con­tin­uer la lec­ture de « Tail­lons un costard de fête inter­na­tion­al à notre cher Naboléon ! »

La vraie rupture dont nous aurions besoin !

C’est l’évènement plané­taire de cette semaine passée et s’il faut chercher une rup­ture dans la poli­tique actuelle, elle est bien là, out­re-atlan­tique, dans l’élection de Barack Obama.

Con­tin­uer la lec­ture de « La vraie rup­ture dont nous auri­ons besoin ! »

C’est arrivé près de chez vous !

Dire que j’aurais pu moi-aus­si me retrou­ver sur le banc des accusés… Mais le 18 juin (lende­main du deux­ième tour des élec­tions lég­isla­tives, je le rap­pelle pour ceux qui s’étaient endormis), j’avais un oral à passer…

Con­tin­uer la lec­ture de « C’est arrivé près de chez vous ! »

Wanted !

Cet indi­vidu dan­gereux plac­arde des affich­es de Dominique Voynet
armé d’un pinceau à colle et d’une glacière emplie d’un liq­uide adhérant…

Con­tin­uer la lec­ture de « Wanted ! »

Des putes, les députés ?

Tout à coup, je suis pris de remords. Ce terme grossier n’est-il pas trop fort pour désign­er les élus de la Nation, ceux-là mêmes qui nous pren­nent ici pour des cons ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Des putes, les députés ? »

Spolions nos députés de leurs indemnités de chômeurs souvent colossales !

Ami chômeur, voilà une nou­velle qui ravi­ra tes oreilles encore pleines des éruc­ta­tions sopori­fiques de l’huissier man­daté pour t’expulser manu mil­i­tari du domi­cile où toi et ta moitié vous pen­siez à loisir forni­quer à l’abri des regards indiscrets…

Con­tin­uer la lec­ture de « Spo­lions nos députés de leurs indem­nités de chômeurs sou­vent colossales ! »

Peine(s) de mort…

La com­pas­sion est le pro­pre des âmes habitées par un besoin de char­ité. (…) Une jus­tice qui tue n’est jamais juste.”

Con­tin­uer la lec­ture de « Peine(s) de mort… »