Le Manifeste des évidences (25)

Cela fai­sait une paie, depuis que j’écris, que je n’avais repris cette série d’évidences afin de retenir encore un peu celles et ceux qui me lisent. C’est qu’entre temps, il m’a fal­lu créer mon cab­i­net d’écrivain pub­lic, dévelop­per l’ensemble de mes ser­vices et presta­tions et organ­is­er ma compt­abil­ité, jouer le com­mer­cial et le ban­quier, endoss­er les rôles de secré­taire et de pré­posé à la machine à café, bref tout faire tout seul.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (25) »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (13) : La pierre de Berchères

Obélix lui-même aurait sans doute été le plus heureux des tailleurs de pierre sur le chantier de la cathé­drale. Con­traire­ment aux arti­sans égyp­tiens qui devaient faire venir leurs pier­res via le Nil de fort loin, de cen­taines de kilo­mètres avant d’arriver dans la Val­lée des Rois ou sur le plateau de Gizeh, le majestueux édi­fice con­sacré à Marie a été con­stru­it avec de la pierre locale.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (13) : La pierre de Berchères »

Le Manifeste des évidences (24)

Je serais bien en peine, depuis que j’écris, de savoir ce qui retient celles et ceux qui me lisent. Ce qui intéresse les uns dérange les autres, et se posi­tion­ner attire sou­vent autant amis qu’ennemis. Cela devient une gageure lorsqu’il s’agit d’intéresser l’un avec les mots de l’autre et c’est dans ce posi­tion­nement, sur une ligne médi­ane, que pour­rait se trou­ver la clé et toute la difficulté.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (24) »

Du bon son brut pour les truands…

Hola, este es el orig­i­nal de Capri­cornio, Ézy’s writer is in da house to make his show, avec du bon son brut pour les truands, et des rimes à faire fuir toutes leur mamans…

Con­tin­uer la lec­ture de « Du bon son brut pour les truands… »

La vie, la mort, l’hiver, l’aurore…

Il y a ceux pour qui la vie con­tin­ue et ceux, moins chanceux, pour qui elle s’arrête… Il y a ceux pour qui la vie est un jeu et ceux, moins inno­cents, pour qui ce n’est pas for­cé­ment une fête…

Con­tin­uer la lec­ture de « La vie, la mort, l’hiver, l’aurore… »

Le Manifeste des évidences (23)

Un “pro” est avant tout un être vivant, fait de chair et de sang, de pas­sions et de haines, c’est ain­si que va la nature humaine. Mais dans la jun­gle com­mer­ciale, le “pro” est un ani­mal à l’affût, en quête de proies nom­mées cœurs de cible, sur un ter­ri­toire appelé zone de cha­lan­dise et qu’il con­sid­ère comme sa chas­se gardée. Pour voir avant la vir­gule s’accumuler les zéros, sou­vent le pro mon­tre les crocs…

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences (23) »

Imprescriptibilité des crimes sexuels commis sur les mineurs : bientôt une loi ?

Quand une propo­si­tion va dans le bon sens, celui de l’intérêt général, et qu’elle est émise par des “adver­saires poli­tiques”, les hon­nêtes gens et tous ceux qui ne souhait­ent pas brad­er leurs valeurs morales et leurs principes admet­tront qu’il faut la considérer.

Con­tin­uer la lec­ture de « Impre­scriptibil­ité des crimes sex­uels com­mis sur les mineurs : bien­tôt une loi ? »