WWWite, une nouwwwelle wwwie !!!

Nous, inter­nautes, français, étrangers, habi­tants de toutes les régions, déclarons deman­der la dou­ble nation­al­ité WWW et souhaitons rejoin­dre ce nou­veau pays, numérique, “open source”, décalé, con­nec­té, réseau séces­sion­niste du wwwifi libre ! Nous sommes liés par les liens dig­i­taux de l’ADSL. Nous sommes urbains, ruraux, ron­chons, accueil­lants, têtus, ouverts, aimons le fro­mage qui pue et le très haut débit. Je déclare être l’un d’eux. Je déclare être wwwivant. Je suis inter­naute et ce pays est le mien !”

Con­tin­uer la lec­ture de « WWWite, une nouwwwelle wwwie !!! »

Les 10 mots-clés à se poser sur les Fabulations…

Je me demande sou­vent quels sont les sujets qui intéressent le plus les vis­i­teurs de ce site…

Con­tin­uer la lec­ture de « Les 10 mots-clés à se pos­er sur les Fab­u­la­tions… »

Mc Cain, king of the oven-baked French fries !

Un petit mes­sage à l’attention des virtuels lecteurs des Fab­u­la­tions de Lafontanelle et poten­tiels électeurs de l’Oncle Sam.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mc Cain, king of the oven-baked French fries ! »

Le coléoptère privé de nourriture peut-il survivre ?

J’avoue, l’envie de tout effac­er m’a tra­ver­sé l’esprit ; à quoi bon écrire s’il y a plus de détracteurs que de lecteurs ? À qui écrire par ailleurs dans ce lot d’automates médis­ants ? Alors reclus, j’ai lu ; encore et encore, des pages et des pages… Quelques mois durant, j’ai avalé les arti­cles de mon heb­do­madaire favori comme un boulim­ique le ferait d’une table gar­nie de religieuses et de divor­cés…

Con­tin­uer la lec­ture de « Le coléop­tère privé de nour­ri­t­ure peut-il sur­vivre ? »

Le baudet brille et le bourrin sombre, ou la vanité de ce bas-monde…

Il était une fois un fils à grand-ton­ton, feu prési­dent de la région, fils égale­ment de ton­ton, ci-devant séna­teur des envi­rons, il était donc une fois un jeune plein d’ambition, qui par orgueil et dans l’excitation, un peu aus­si par tra­di­tion, se dit, je mis­erais bien sur Gorges plutôt que sur Far­i­on.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le baudet brille et le bour­rin som­bre, ou la van­ité de ce bas-monde… »

Le Manifeste des évidences, ou la fin du train-train des affaires…

Cela n’aura pas échap­pé avant tout aux plus assidus des Fab­u­la­tions de votre servi­teur, que ce dernier se las­sait depuis longtemps de ramer, tel un souti­er de l’économie néolibérale mon­di­al­isée, à 50 % du seuil de pau­vreté par mois.

Con­tin­uer la lec­ture de « Le Man­i­feste des évi­dences, ou la fin du train-train des affaires… »