L’hymne et la joie des écologistes européens : unis dans la diversité !

Il fal­lait être au Zénith de Paris mer­cre­di soir, ou calé devant l’écran d’ordinateur, pour sen­tir le vent nou­veau qui souf­fle sur les élec­tions européennes de ce week­end.

Con­tin­uer la lec­ture de « L’hymne et la joie des écol­o­gistes européens : unis dans la diver­sité ! »

Municipales à Lucé : premières leçons à tirer

À l’heure des trac­ta­tions entre les deux listes de gauche restantes et la liste non offi­cial­isée UMP­iste, quelques leçons peu­vent être tirées du pre­mier tour des munic­i­pales sur Lucé, la 3ème ville du départe­ment.

Con­tin­uer la lec­ture de « Munic­i­pales à Lucé : pre­mières leçons à tir­er »

Anthony Blanc, mais pas comme neige !

Depuis la présen­ta­tion de son pro­gramme sur la Piquouse de Rap­pel et des com­men­taires qui ont suivi, et suite à l’article sur la ges­tion de son per­son­nel ici-même, Jean-Jacques Châ­tel fait un peu la gueule. Ain­si en début de semaine, une scène rap­portée à votre coléop­tère préféré tradui­sait bien l’humeur de l’édile.

Con­tin­uer la lec­ture de « Antho­ny Blanc, mais pas comme neige ! »

Spéciale dédicace à Jacquou-Thérèse Morland : comme dirait le Président, casse-toi, pauvre con !

Voulez-vous savoir ce qui s’est passé ce mer­cre­di 5 mars à 11 heures ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Spé­ciale dédi­cace à Jacquou-Thérèse Mor­land : comme dirait le Prési­dent, casse-toi, pau­vre con ! »

Morland, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas !

Tu m’as sûre­ment déjà classé dans la caté­gorie de ces “mau­vais­es langues qui dis­ent que [tu es] un voleur, une fripouille” et acces­soire­ment, je m’en fous. Une chose est sûre mon Jacquot, moi non plus je ne t’ai pas oublié.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mor­land, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas ! »

La Françafrique de Tonton Sarko… (1)

Ce mois-ci, le coléop­tère vous pro­pose un peu de lec­ture en prove­nance directe de l’autre bord de la Méditer­ranée, suite au dis­cours pronon­cé par Speedy Sarko à Dakar le 24 juil­let 2007.

Con­tin­uer la lec­ture de « La Françafrique de Ton­ton Sarko… (1) »

L’effervescence du champagne rosé

À 10 h 30, je sais, c’est rude… Mais la vidéo qui suit m’a lais­sé per­plexe… En effet, j’avais bien enten­du le nom d’Alain Soral quelque part mais impos­si­ble de met­tre un vis­age dessus et encore moins de savoir de quoi il par­le. Et voilà que je tombe sur cette “analyse du pre­mier tour”…

Dis­ons-le tout net, c’est Paris-Match ! “Le choc des mots, le poids des pho­tos”… Enten­dre que “la chien­lit” est à gauche et plac­er le FN au cen­tre gauche, comme la vraie “gauche économique et sociale”, fal­lait oser ! Per­me­t­tez cette adresse per­son­nelle, eu égard au bil­let précé­dent : “Jean-François, on s’excuse, on n’est pas respon­s­able des pro­pos tenus ici…”

Ci-dessous l’introduction de cette vidéo, laque­lle appelle vos com­men­taires sur cette vision des choses…

Une inter­view exclu­sive de 20 min­utes [la durée, pas le jour­nal ! NDLR] où le sémil­lant philosophe-com­bat­tant tire les enseigne­ments du pre­mier tour. Sans oubli­er de pré­cis­er les raisons de son engage­ment au FN et de dis­tribuer quelques baffes bien méritées. Le tout en sirotant un cham­pagne rosé servi frais par Zar-Ayan et Old Nick. À déguster !

Avec mod­éra­tion, tout de même… 😉