Les Bronzés font du ch’ti !

Fier d’être moi… Et puis quoi ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Les Bronzés font du ch’ti ! »

C’est moi l’empereur Nabot Léon ! Et je fais pas dans la chanson…

Je claque le fric de la République et je t’arnaque, c’est ça ma mar­que…

Con­tin­uer la lec­ture de « C’est moi l’empereur Nabot Léon ! Et je fais pas dans la chan­son… »

Je m’aime, moi-même et en personne !

J’me kiffe telle­ment chuis un mod­èle de bogos­sité…

Con­tin­uer la lec­ture de « Je m’aime, moi-même et en per­son­ne ! »

La minute nécessaire du coléoptère… (1)

Pas vrai­ment envie d’écrire ces temps-ci, en témoigne la date du dernier arti­cle, alors je vais la faire courte dans la plus totale mau­vaise foi…

Con­tin­uer la lec­ture de « La minute néces­saire du coléop­tère… (1) »

J’ai vu… un clip de Niagara toujours d’actualité !

L’histoire de Nia­gara com­mence à Rennes en 1979 lorsque se pro­duit la pre­mière for­ma­tion de Daniel Chen­evez à la MJC La Pail­lette. Ce jeune pianiste, gui­tariste et chanteur forge son style sur scène au sein de dif­férents groupes. Il par­ticipe à la deux­ième édi­tion des Trans­mu­si­cales de Rennes au début des années 80. Lors de l’édition suiv­ante, il ren­con­tre Muriel Moreno et d’autres musi­ciens dont José Tamarin, avec qui il forme le groupe l’Ombre Jaune. Après quelques con­certs, Daniel et Muriel déci­dent de par­tir en duo, ain­si naît Nia­gara.

Con­tin­uer la lec­ture de « J’ai vu… un clip de Nia­gara tou­jours d’actualité ! »