La vraie rupture dont nous aurions besoin !

C’est l’évènement plané­taire de cette semaine passée et s’il faut chercher une rup­ture dans la poli­tique actuelle, elle est bien là, out­re-atlan­tique, dans l’élection de Barack Obama.

Con­tin­uer la lec­ture de « La vraie rup­ture dont nous auri­ons besoin ! »

(La tête de) fouine, (Joe la) frime, (pue le) fric : Sarko en trois mots…

On apprend dans Le Canard Enchaîné que l’homme qui jus­ti­fi­ait sa faramineuse aug­men­ta­tion de 206% par un souci de trans­parence perçoit tou­jours depuis le 6 mai son salaire de min­istre de l’Intérieur ! Bling-bling !

Con­tin­uer la lec­ture de « (La tête de) fouine, (Joe la) frime, (pue le) fric : Sarko en trois mots… »

La langue de bois du coléoptère (3)

Je reste fon­da­men­tale­ment per­suadé que la volon­té farouche de sor­tir notre pays de la crise inter­pelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie d’un plan cor­re­spon­dant véri­ta­ble­ment aux exi­gences légitimes de chacun.”

Con­tin­uer la lec­ture de « La langue de bois du coléop­tère (3) »

La langue de bois du coléoptère (2)

Mes­dames, Messieurs, le par­tic­u­lar­isme dû à notre his­toire unique entraîne une mis­sion somme toute des plus exal­tantes pour moi : l’élaboration d’un pro­gramme plus humain, plus frater­nel et plus juste.

Con­tin­uer la lec­ture de « La langue de bois du coléop­tère (2) »

La langue de bois du coléoptère (1)

Je reste fon­da­men­tale­ment per­suadé que la con­jonc­ture actuelle inter­pelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie d’un pro­gramme plus humain, plus frater­nel et plus juste.

Con­tin­uer la lec­ture de « La langue de bois du coléop­tère (1) »