Je m’introduis sur la piste, observez la manière dont opère un spécialiste…

Je ne sais pas si vous avez déjà fait un tour sur l’Eurélien [note du 28/​09/​08 : ancien agré­ga­teur du site mais qui n’est aujourd’hui plus disponible], mais grâce à cet out­il que j’avais mis en place, j’ai ren­con­tré mes voisins !

Con­tin­uer la lec­ture de « Je m’introduis sur la piste, observez la manière dont opère un spé­cial­iste… »

L’opaque dans le viseur du castor !

- “Ben alors, qu’est-ce qu’il fab­rique le coléop­tère ? Scotchéop­tère, oui ! Ça bal­ance ses petits copains, ça racon­te “y a une suite” et ça trou­ve le moyen de patien­ter quinze bil­lets au moins avant de cracher sa Val­da, je dis crotte !
 — Et je dis que tu as bien rai­son, avec ton vilain chandail… Mais c’est que je n’ai pas que des con­ner­ies à écrire !”

Con­tin­uer la lec­ture de « L’opaque dans le viseur du cas­tor ! »

C’est beau une ville la nuit !

Lucé, c’est beau comme un feu d’artifice, et quand la scène se déroule en bas de l’immeuble, on ne va pas boud­er son plaisir !

Con­tin­uer la lec­ture de « C’est beau une ville la nuit ! »

Big Up la banlieue !

Parce qu’à Lucé, on n’est pas tous figés (j’aime bien c’te phrase, pas toi ? Ah bon…), et surtout parce qu’ils ne sont pas tous pro­prios de leur appart’ à Gor­geous City, les Cas­tors t’invitent à faire con­naître ta ban­lieue, autrement que par des tags sur les abribus…

Con­tin­uer la lec­ture de « Big Up la ban­lieue ! »

Les castors qui se voulaient aussi carnivores que les lions

Autre­fois asso­ciés, au fig­uré, pour con­stru­ire leurs loge­ments, les cas­tors n’ont plus aujourd’hui cette cohé­sion qui leur per­me­t­tait de vivre en colonies et de bâtir des digues, des abris de terre battue.

Con­tin­uer la lec­ture de « Les cas­tors qui se voulaient aus­si car­ni­vores que les lions »