Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (17) : Donateurs

Une cathé­drale, c’est au moins autant un prob­lème mys­tique qu’un prob­lème économique. Certes la Foi soulève des mon­tagnes mais, sans de généreux dona­teurs, elle n’aurait pas empilé les pier­res de Berchères !

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (17) : Donateurs »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (12) : Tu parles Charles, tu l’as dit Péguy…

L’écrivain Charles Péguy est étroite­ment asso­cié à Notre-Dame de Chartres. Une plaque sur un pili­er rap­pelle ses deux pèleri­nages à Chartres dont il est spir­ituelle­ment le par­rain en ce qui con­cerne les étudiants.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (12) : Tu par­les Charles, tu l’as dit Péguy… »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (8) : les tours infernales

Que n’a-t-on loué, célébré la beauté mir­i­fique des flèch­es de Notre-Dame de Chartres ! La puis­sance légère des deux tours élancées comme une prière vers l’Éternité, l’architecture sim­ple sans être austère : tout invite à l’Harmonie suprême, à l’émotion recueil­lie. Ces blocs de pierre sus­pendus à trente-sept mètres au-dessus du sol ne sont que den­telles et élé­gance mystique.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (8) : les tours infernales »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (6) : Labyrinthique

Impos­si­ble d’y échap­per, impos­si­ble de l’éviter : le dal­lage de la cathé­drale de Chartres est mys­tique­ment lié à l’énigme de son labyrinthe. Tout le monde est d’accord sur au moins un point : il s’agit d’un par­cours ini­ti­a­tique, d’un itinéraire à déchiffr­er. En revanche, son inter­pré­ta­tion a lais­sé la porte ouverte aux expli­ca­tions par­fois les plus saugrenues ou les plus fantaisistes.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (6) : Labyrinthique »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (5) : Confessions d’un ange

C’est si beau un ange, si loin­tain… Moi, je suis plan­té au chevet de la cathé­drale et je veille sur la toi­ture d’airain. Je veille depuis des siè­cles, depuis un mil­lé­naire sur le bon peu­ple et sa misère.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (5) : Con­fes­sions d’un ange »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (3) : La Vierge perd sa chemise !

Les reliques ont tou­jours représen­té un enjeu majeur non seule­ment pour les édi­fices religieux mais pour les cités. On se sou­vient, par exem­ple, qu’à Tours, il a fal­lu lit­térale­ment vol­er le cadavre de l’évêque Mar­tin pour que Tours soit une place forte religieuse, ce que lui dis­putait Poitiers.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (3) : La Vierge perd sa chemise ! »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (2) : L’Asne qui vielle !

Il amuse les enfants et le moins avisé des touristes y jette au moins un œil : la pit­toresque stat­ue de l’Asne qui vielle mérite plus qu’un regard amusé. Située près de l’Ange au cad­ran solaire, à l’angle de la tour droite, cet Asne qui joue de la vielle inter­pelle. D’abord parce qu’il n’en joue pas. Ensuite que vient faire là ce baudet qui sem­ble braire malicieusement ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (2) : L’Asne qui vielle ! »