Pour être heureux ? Il suffit de…

Tu le sens le son, là, tu le sens le vent… Cette brise légère comme un air de print­emps. Pour être heureux, il suf­fit de…

Con­tin­uer la lec­ture de « Pour être heureux ? Il suf­fit de… »

Raide fauché, mais de la suite dans les idées…

Chez le coléop­tère, c’est pas parce qu’on a pas de blé qu’on a pas de la suite dans les idées…

Con­tin­uer la lec­ture de « Raide fauché, mais de la suite dans les idées… »

Parce qu’on est con, on trouve ça bon…

Après nous avoir présen­té son char­mant vil­lage de Marly-Gomont, Kami­ni récidive et parce qu’on est con, on trou­ve ça bon !

Con­tin­uer la lec­ture de « Parce qu’on est con, on trou­ve ça bon… »

À moi le soleil et le Calypso, la nana la noix de coco…

La boîte a coulé,
Mais pouce,
On va se la couler
Douce,
La pilule on va se la dor­er,
J’ai le para­chute…

Con­tin­uer la lec­ture de « À moi le soleil et le Calyp­so, la nana la noix de coco… »

Éteins la lumière…

L’histoire com­mence en 1983. Un mau­vais garçon, mal rasé et habil­lé de cuir des pieds à la tête, com­pos­i­teur, boule­verse la scène pop française avec Car­go de Nuit, un pre­mier titre tapageur.

Con­tin­uer la lec­ture de « Éteins la lumière… »