La censure des bourgeois ne passera pas par moi…

Eh bien oui, pour ter­min­er ce mois de févri­er tout pour­ri, où les chômeurs ont été bien mal­gré eux les déten­teurs d’un triste record, celui du nom­bre de salariés que le grand cap­i­tal laisse sur le car­reau en un seul mois, il fal­lait bien trou­ver une loi à la c** pour accom­pa­g­n­er le tout… J’ai nom­mé : HADOPI !

Con­tin­uer la lec­ture de « La cen­sure des bour­geois ne passera pas par moi… »

Anthony Blanc, mais pas comme neige !

Depuis la présen­ta­tion de son pro­gramme sur la Piquouse de Rap­pel et des com­men­taires qui ont suivi, et suite à l’article sur la ges­tion de son per­son­nel ici-même, Jean-Jacques Châ­tel fait un peu la gueule. Ain­si en début de semaine, une scène rap­portée à votre coléop­tère préféré tradui­sait bien l’humeur de l’édile.

Con­tin­uer la lec­ture de « Antho­ny Blanc, mais pas comme neige ! »

Spéciale dédicace à Jacquou-Thérèse Morland : comme dirait le Président, casse-toi, pauvre con !

Voulez-vous savoir ce qui s’est passé ce mer­cre­di 5 mars à 11 heures ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Spé­ciale dédi­cace à Jacquou-Thérèse Mor­land : comme dirait le Prési­dent, casse-toi, pau­vre con ! »

Bling, bling, paix à toutes les victimes…

La nuit tombe et les bour­geois trem­blent. Dehors, l’insécurité. La vio­lence, à deux rues, la ban­lieue, deux coups de feu, le dis­cours offi­ciel et puis suit l’officieux : “À Vil­liers-le-Bel, on n’a pas hésité à tir­er sur les forces de l’ordre. C’est une pre­mière !” Et la vérité, c’est qu’il y a bien longtemps que les keufs tombent sous les balles. Un peu comme les cas­cadeurs, c’est leur méti­er. La réal­ité, c’est qu’avant d’arriver à cette extrémité, il y a sou­vent eu une vic­time… “civile” (mais pas for­cé­ment inno­cente), dont le sort a cristallisé les rancœurs d’une caté­gorie d’individus mar­gin­al­isés à l’encontre d’un “sys­tème de société” aveu­gle et cynique. Petite séance de rat­tra­page.

Con­tin­uer la lec­ture de « Bling, bling, paix à toutes les vic­times… »

Morland, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas !

Tu m’as sûre­ment déjà classé dans la caté­gorie de ces “mau­vais­es langues qui dis­ent que [tu es] un voleur, une fripouille” et acces­soire­ment, je m’en fous. Une chose est sûre mon Jacquot, moi non plus je ne t’ai pas oublié.

Con­tin­uer la lec­ture de « Mor­land, casse-toi de Lucé ! Ta liste, ta tronche, tes magouilles, ta 4L et tes amis… Même ta femme, on n’en veut pas ! »

C’est arrivé près de chez vous !

Dire que j’aurais pu moi-aus­si me retrou­ver sur le banc des accusés… Mais le 18 juin (lende­main du deux­ième tour des élec­tions lég­isla­tives, je le rap­pelle pour ceux qui s’étaient endormis), j’avais un oral à pass­er…

Con­tin­uer la lec­ture de « C’est arrivé près de chez vous ! »