Les Nouvelles Vénitiennes (10) : Hauts les masques !

La tra­di­tion du Car­naval de Venise, au mois de févri­er, n’est dev­enue qu’une opéra­tion com­mer­cia­lo-touris­tique, un rien vul­gaire-chic. L’idée de se cos­tumer et de se déguis­er en prenant la pause Plaz­za San Mar­co avec un zeste de brouil­lard, voire avec de la neige si vous avez un peu de chance, est certes pass­able­ment pho­togénique. Elle per­met par ailleurs d’entamer la sai­son touris­tique à un moment de creux pour les autres cités européennes con­cur­rentes de renom comme Paris, Vienne, Prague ou Lon­dres.

Con­tin­uer la lec­ture de « Les Nou­velles Véni­ti­ennes (10) : Hauts les masques ! »

Les Nouvelles Vénitiennes (3) : La Sérénissime

Je ne sais plus trop pourquoi on surnomme Venise « la Sérénis­sime ». Peut-être cette appel­la­tion est-elle ironique, en tous cas en rien jus­ti­fiée.

Con­tin­uer la lec­ture de « Les Nou­velles Véni­ti­ennes (3) : La Sérénis­sime »

Les Nouvelles Vénitiennes (1) : Le Bossu du Rialto

Courir nu de San Mar­co au Rial­to entre deux files de pop­u­lace, croyez-moi, ça n’a rien d’excitant ni de rigo­lo. Encore moins quand cette sale pop­u­lace vous lance non seule­ment des lazzi, des quoli­bets et toutes sortes de noms d’oiseaux mais aus­si des fruits pour­ris et vous fou­ette les jambes et le dos !

Con­tin­uer la lec­ture de « Les Nou­velles Véni­ti­ennes (1) : Le Bossu du Rial­to »