Quand les énergies citoyennes transcendent les clivages…

Puisque ce n’est écrit nulle part ailleurs, j’apporte ma légende…

Con­tin­uer la lec­ture de « Quand les éner­gies citoyennes tran­scen­dent les cli­vages… »

Stationnement à Chartres : Alors, vous allez la signer cette pétition ?

Alors, qui est-ce qui se la racon­te ?

Con­tin­uer la lec­ture de « Sta­tion­nement à Chartres : Alors, vous allez la sign­er cette péti­tion ? »

C’est ça la démocratie !

Si vous n’êtes pas d’accord ce sera huit con­seillers de la majorité, les statuts le per­me­t­tent, c’est ça la démoc­ra­tie !”

Ain­si s’exprime le prési­dent de la Com­mu­nauté d’Agglomération de Chartres, com­men­tant la créa­tion du nou­veau syn­di­cat mixte de trans­ports et la représen­ta­tiv­ité qui en découle.Barjouville-Bus

Ce syn­di­cat, qui doit accueil­lir “tem­po­raire­ment” la com­mune de Bar­jou­ville pour lui per­me­t­tre d’être tou­jours desservie, a voca­tion à gér­er seul la com­pé­tence trans­port que les com­munes lui auraient délégué.

L’Orée de Chartres devrait dis­pos­er dans cette struc­ture de qua­tre con­seillers représen­tant une quin­zaine de com­munes, Chartres Métro­pole devant désign­er huit con­seillers pour sept com­munes, le nom­bre de con­seillers étant pro­por­tion­nel à la pop­u­la­tion.

Bar­jou­ville avec un con­seiller aurait selon Jean-Pierre Gorges un poids et un avan­tage démesuré, tan­dis que cer­tains s’inquiètent de n’être plus enten­dus dans cette nou­velle struc­ture, si tant est qu’ils l’étaient encore jusqu’à aujourd’hui…


Les conclusions qui fâchent…

Le 29 avril dernier, la com­mis­sion d’enquête publique a ren­du ses con­clu­sions con­cer­nant le nou­veau pro­jet d’élaboration du sché­ma de cohérence ter­ri­to­ri­ale (SCOT) de l’agglomération char­traine.

Con­tin­uer la lec­ture de « Les con­clu­sions qui fâchent… »