Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (10) : La Vérité n’est pas seule à sortir du puits

En dehors de servir de repaire aux réu­nions maçon­niques, la crypte de la cathé­drale de Chartres a deux autres attraits : une fresque et un puits. Ladite fresque cor­re­spond en fait à deux pein­tures murales du XIIe siè­cle dont l’une, toute en arrondis voûtés, représente six per­son­nages dans une abbaye dont Saint-Jacques, Saint-Nico­las et Saint-Clé­ment.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (10) : La Vérité n’est pas seule à sor­tir du puits »

Nouvelles mystérieuses de la cathédrale de Chartres (8) : les tours infernales

Que n’a-t-on loué, célébré la beauté mir­i­fique des flèch­es de Notre-Dame de Chartres ! La puis­sance légère des deux tours élancées comme une prière vers l’Éternité, l’architecture sim­ple sans être austère : tout invite à l’Harmonie suprême, à l’émotion recueil­lie. Ces blocs de pierre sus­pendus à trente-sept mètres au-dessus du sol ne sont que den­telles et élé­gance mys­tique.

Con­tin­uer la lec­ture de « Nou­velles mys­térieuses de la cathé­drale de Chartres (8) : les tours infer­nales »

Les Nouvelles Vénitiennes (14) : Il n’y a pas que la vérité à sortir du puits

Les puits à Venise, il n’y en a pas à tous les coins de rue mais qua­si­ment dans chaque cour, dans chaque corte. Dès le XIIe siè­cle, la Scuela dei Mureri for­mait les puisatiers qui se trans­met­taient jalouse­ment de père en fils les secrets des tech­niques de con­struc­tion. Ces puits avaient à la fois une fonc­tion de citerne et de fil­tre pour épur­er les eaux de pluie.

Con­tin­uer la lec­ture de « Les Nou­velles Véni­ti­ennes (14) : Il n’y a pas que la vérité à sor­tir du puits »