(La tête de) fouine, (Joe la) frime, (pue le) fric : Sarko en trois mots…

On apprend dans Le Canard Enchaîné que l’homme qui jus­ti­fi­ait sa faramineuse aug­men­ta­tion de 206% par un souci de trans­parence perçoit tou­jours depuis le 6 mai son salaire de min­istre de l’Intérieur ! Bling-bling !

Con­tin­uer la lec­ture de « (La tête de) fouine, (Joe la) frime, (pue le) fric : Sarko en trois mots… »