Violences et colères paysannes à l’affiche de Campagne Première

Le Conservatoire du Machinisme et des Pratiques Agricoles (COMPA) de Chartres* organise, du 16 au 20 janvier 2008, les deuxièmes rencontres cinématographiques du musée de l'agriculture, intitulées Campagne Première. Le thème choisi par le comité scientifique pour cette seconde édition porte sur les « violences et colères paysannes ». Il est illustré par des films rares et des documentaires allant de 1945 à 2006.

Subies ou infligées, les « violences rurales », à l’image de celles de la ville, sont abordées à travers divers points de vue : émeutes historiques (« La guerre des demoiselles », « Les camisards »), violences familiales (« Moi, Pierre Rivière ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère »), violences communautaires (« La fiancée du pirate »)… Chaque projection est accompagnée d’une présentation et d’un débat avec les intervenants spécialistes.

Campagne Première 2008

Selon ses promoteurs, l’ambition des Rencontres cinématographiques du Compa est de montrer un monde rural en mutation et de susciter des questionnements sur les relations entre monde rural et monde urbain. La spécificité du festival, organisé en partenariat avec la Cinémathèque du ministère de l’agriculture et de la pêche et la chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir, se caractérise par la multiplicité des regards portés sur les films, à la fois historiques, sociologiques et cinématographiques.

L’ouverture des Rencontres a lieu à la Maison de l’agriculture de Chartres : un documentaire de Sandrine Lopez (« Jeunes et agriculteurs… Passionnément », 2006), suivi d’un drame de Jean Dréville (« La ferme du pendu », 1945), inédit au cinéma et à la télévision depuis de longues années. Les projections du jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 ont lieu au Compa, dans un cinémobile. En clôture, la réalisatrice Nelly Kaplan vient présenter son film « La fiancée du pirate » (1969) et dédicacer ses derniers livres (« Cuisses de Grenouilles » et « Nelly Kaplan, Le verbe et la lumière »).

Les séances du matin sont réservées aux établissements d’enseignement secondaire (films sélectionnés avec des enseignants). Un grand concours de scénario est également lancé auprès des collégiens. La classe lauréate réalisera la bande annonce du festival qui sera projetée avant chaque film. De plus, des ateliers familiaux d’initiation à la technique du doublage sont proposés tout au long du weekend (sur réservation). Toutes les séances sont gratuites, ainsi que les ateliers.

Source et illustration : site du Compa


*COMPA, 1 rue de la République, 28300 MAINVILLIERS


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...