Zed’s dead, baby, Zed’s dead…

Tout les incon­di­tion­nels d’hémoglobine et de Taran­ti­no con­nais­sent cette réplique de Bruce Willis, alias Butch Coolidge dans Pulp Fic­tion. On pen­sait ne la trou­ver que dans un film, cette réplique, mais voilà que je tombe sur la biogra­phie som­maire du Zed en ques­tion, enfin dans la vie réelle il me sem­ble…

Pulp Fiction - Mia Wallace (Uma Thurman)
Pulp Fic­tion — Mia Wal­lace (Uma Thur­man)

Objecteur de con­science, Édouard Brunet s’était insoumis au moment de la guerre de 1914 et avait gag­né l’Espagne puis en 1918 divers pays européens et l’Allemagne.

Les 19 – 22 novem­bre 1921 il avait été, aux côtés entre autres de F. Kater, Karl Haffn­er, R. Rock­er, A. Souchy et Rit­ter, un des délégués au XIVe con­grès de l’organisation anar­cho-syn­di­cal­iste FAUD (Freie Arbeit­er Union), tenu à Erfurt. À par­tir de 1922, Édouard Brunet était à Berlin où il ser­vait de cor­re­spon­dant au Lib­er­taire. En mars 1923 il par­tic­i­pait à Berlin au con­grès des anar­chistes alle­mands qui avait réu­nit 26 délégués dont Heit­mann, Cahn, Rock­er, Oestre­ich, V. Fran­kle.

Revenu en France il a vécu longtemps sous une fausse iden­tité et après guerre mil­i­tait à la CNTF. Atteint de sclérose en plaque, il col­lab­o­rait dans les années 1960 – 70 à l’hebdomadaire Espoir (Toulouse) sous le pseu­do­nyme de Cyra­no.

Édouard Brunet est mort en 1978.

Source : Dic­tio­n­naire inter­na­tion­al des mil­i­tants anar­chistes, R.D., 7 décem­bre 2006 ;
Espoir, 4 & 11 décem­bre 1978 ; Lib­er­taire, année 1921.
Illus­tra­tion : Diario de un Direc­tor de Cine, Daniel Muñoz Haro


Auteur : Lafontanelle

Hylotrupes bajulus les soirs de pleine lune...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.